Médiathèque de Bagnolet
http://mediatheque.ville-bagnolet.fr/Loic-Froissart-son-interview-et.html
Loïc Froissart, son interview et son bureau d’artiste !
samedi, 20 janvier 2018
/ Jeunesse /

Responsable des articles publiés dans la rubrique documentaires.

Nous avons reçu Loïc Froissart le 20 janvier, dans le cadre de la Nuit de la Lecture, et à cette occasion, il a accepté de se prêter au jeu de l’interview.


Comment êtes-vous devenu auteur/ illustrateur ?

Je veux faire des livres depuis tout petit mais j’ai du attendre. Après le collège, je me suis dirigé vers les arts appliqués, ça offrait des perspectives plus rassurantes que le métier d’auteur de livres. J’ai obtenu un BTS dans la foulée et depuis je fais des livres mais pas que, des dessins pour la presse aussi et des affiches parfois.

 

Pourquoi avez-vous fait le choix de vous adresser au jeune public ?

Un peu par hasard au début et depuis ça me passionne totalement. Je trouve qu’on peut aborder tous les sujets et de toutes les manières dans les livres pour enfants. Et puis le milieu de l’édition jeunesse est très ouvert et créatif.

 

Y-a-t-il un livre qui vous a marqué lorsque vous étiez enfant ?

J’avais peu de livres enfant mais j’ai tout de même été marqué par les imagiers d’Alain Grée, je parle d’une série qui s’appelait Les farfeluches.

 


Avez-vous un auteur de référence ?

En jeunesse je suis très admiratif de William Steig mais il y en a beaucoup d’autres, je dois aussi citer André Franquin car ce sont ses albums qui m’ont donné envie de faire des livres.

 


Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Internet d’abord, je bondis de tumblr en tumblr et je découvre chaque fois de nouvelles choses, c’est inépuisable.

Sinon, j’essaie de rester observateur (j’oublie parfois de l’être) car ça nourrit beaucoup mon travail.

 

Comment naissent et se développent vos projets ?

Pour les projets que je fais tout seul, c’est souvent une image qui en est à l’origine et je l’étire pour en faire un livre. Les collaborations naissent généralement d’une rencontre avec un auteur. Dans tous les cas, je commence par approcher le sujet dans un carnet, je remplis des pages de recherches formelles et d’idées qui ne serviront pas pour la plupart mais ça me permet de dessiner les contours du projet.

 

Un souhait à réaliser et/ ou une envie de collaboration ?

La bd, mais plus tard, je ne suis pas pressé. J’ai d’autres idées d’hsitoires pour enfants que je voudrais voir devenir des livres.

 

Pouvez-vous nous dire un mot de vos projets en cours ?

Mon prochain livre sort aux éditions du Rouergue le mois prochain, c’est Coline Pierré qui a écrit le texte et ça s’appelle Le jour où les ogres ont cessé de manger des enfants.

Je travaille à mes prochains livres tout seul aussi et puis j’ai pour projet de profiter du printemps qui arrive car j’ai peu quitté mon bureau dernièrement.

 

On est un peu curieux, acceptez –vous de nous montrer votre bureau ? Une petite photo ?

Bien sûr !