Médiathèque de Bagnolet
http://mediatheque.ville-bagnolet.fr/Fragments-d-une-revolution-Les.html
Fragments d’une révolution # Les Yeux doc, Décembre 2017
jeudi, 7 décembre 2017
/ Documentaire /

Responsable des articles publiés dans la rubrique documentaires.

Le samedi 16 décembre à 17h aura lieu la projection du film "No Land’s song " d’Ayat Najafi.

 

En Iran, depuis la révolution de 1979, les chanteuses ne sont plus autorisées à se produire en solo, tout au moins devant des hommes... Voulant rendre hommage aux grandes artistes des années 1920, Sara Najafi est déterminée à faire revivre la voix des femmes. Défiant la censure, elle veut organiser un concert pour des chanteuses solistes, et rouvrir un pont culturel entre Paris et Téhéran. Elle invite Élise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathouthi à rejoindre Parvin Namazi et Sayeh Sodeyfi dans leur combat.

 


 

Nous vous proposons de retrouver un film de 2011 « Fragments d’une révolution » qui témoigne des nombreuses manifestations qui se sont déroulées en Iran dès juin 2009 au moment des élections présidentielles.

Il faut rappeler le contexte : au lendemain du 12 juin 2009, Mahmoud Ahmadinejad, est réélu avec 63% des suffrages. Un autre candidat, Mir Hossein Moussavi, réformateur et porteur d’un espoir de changement, était pourtant soutenu par une grande partie de la population. Ses partisans dénoncent un vote truqué et descendent par milliers dans la rue pour crier « Où est mon vote ? ». La répression est sévère, l’Iran est coupé du monde pendant plusieurs jours. Pour contrecarrer l’information officielle, les contestataires utilisent leurs téléphones portables, filmant les actes de violence du régime. Les vidéos sont ensuite envoyées sur Internet.

A cette période, celui ou celle ou ceux que nous appellerons par convention la réalisatrice, se trouve à Paris. Elle vit les événements à travers les vidéos amateurs qu’elle collecte et archive sans relâche. A aucun moment on ne voit son visage. Seuls sont visibles les écrans successifs des sites de vidéos, les courriers électroniques qu’elle envoie, ses mains qui parcourent le clavier. L’inquiétude est palpable dans le commentaire qui accompagne ces fragments de films, sorte de « grand puzzle dont des pièces ont disparu ». Inquiétude pour les amis, les proches, fébrilité de suivre l’action en direct, désir d’aider, de témoigner, de participer et, peut-être aussi, culpabilité d’être loin quand tout explose.

Prix Louis Marcorelles, Mention du jury jeunes, Festival Cinéma du Réel, Paris, 2011

Projeté au Festival Cinéma du réel



A retrouver sur la plateforme VOD Les Yeux doc

Pour s’inscrire afin de visionner des films, suivez ce lien>>>Les Yeux doc, inscription