le 26 novembre 2014

Un classique à lire en numérique

Venir à la médiathèque pour lire numérique sur une tablette ou un ordinateur, c’est possible ! Il suffit de demander un identifiant, un mot de passe et se connecter en wifi.

Présenté par Guillaume Vissac

« C’est la fin de six années de tâtonnements », écrit Virginia Woolf dans son "Journal" en juin 1938, « d’efforts, de beaucoup d’angoisses, de quelques extases. » Trois ans avant son suicide, dix ans après l’écriture d’"Une pièce à soi", paraît "Trois guinées", qui prolonge la réflexion entamée précédemment sur la place accordée aux femmes dans la société et dans la sphère intellectuelle, l’équilibre entre les sexes, la domination masculine.

 

Construit à l’origine comme un roman-essai incluant le texte de fiction qui deviendra plus tard "Les années", "Trois guinées" est une démonstration brillante qui, sous prétexte de répondre à une question liminaire, « que faire pour prévenir la guerre ? », nous éclaire sur notre propre condition. Nous sommes alors dans le tumulte d’une nouvelle guerre à venir, dans l’antichambre de nouveaux cataclysmes, et Virginia Woolf choisit de mettre en scène sa propre réflexion comme une réponse à une lettre qui lui est soumise. C’est un texte à la portée universelle qui nous est adressé, publié bien en amont de nos parcours actuels mais dont les enjeux demeurent au centre de ce que l’on appelle aujourd’hui les études de genre. Virginia Woolf, qui invoque dans sa réflexion des figures littéraires importantes comme Emily Brontë, H.G. Wells ou Sophocle, nous renvoie à un monde encore aujourd’hui en partie rattaché au nôtre où s’exprime un dilemme majeur : celui des femmes piégées entre un patriarcat qui les étouffe et le modèle capitaliste censé pouvoir les en affranchir.

 

Lire la suite de l’article de Guillaume Vissac http://ville-bagnolet.publie.net/fr

 

(Avec une tablette ou un ordinateur vous pouvez lire en numérique le livre de Virginia Woolf à la Médiathèque)