le 3 avril

Que faire depuis chez soi ? Le crowdsourcing

Voulez-vous aider les astronomes à identifier des trous noirs et des galaxies ? Permettre à des chercheurs de pouvoir consulter des herbiers historiques ?

 

Derrière ce terme se cache tout un tas d’initiatives participatives visant à créer du savoir dont la plus célèbre est certainement wikipédia. Il existe bien d’autres exemples de crowdsourcing, comme cette initiative pour recenser le patrimoine du 18ème arrondissement de Paris ou celle-ci pour décrire des photographies du débarquement en Normandie.

 

Aujourd’hui, une partie de ces projets ne nécessitent pas plus qu’un écran et du temps libre.

 
 
 
 

En voilà une petite sélection pour vous occuper depuis chez vous :

 

Envie de verdure ?

 

Sur Telabotanica, il est possible de tagger des photograhies de plantes pour qu’elles puissent être répertoriées.

 

Si vous préférez les herbiers anciens, les herbonautes vous demandent de vous plonger dans de vieux herbiers pour reconnaître les plantes et leurs lieux de collectes.

 

Et si vous faites partie des chanceux qui ont un jardin, vigienature propose de photographier les oiseaux ou les insectes pollinisateurs que vous pouvez-voir passer.

 

Envie d’animaux ?

 

Si vous avez une affection particulière pour les chimpanzés, vous pouvez les identifier sur des photograhies pour aider des chercheurs de toute l’Afrique à mieux en connaître les différentes espèces.

 

Si vous préférez les oiseaux marins, vous pouvez les identifier pour faciliter les actions de sauvegardes de leurs espèces.

 

Envie d’étoiles ?

 

Les amas d’étoiles sont des galaxies naissantes, un état découvert assez récemment... Vous pouvez aider les chercheurs à les repérer ici.

 

Si vous préférez les trous noirs, il est possible d’aider à les cartographier ici.

 

Attention : Si tout ces projets existent en français, certaines interfaces se chargent automatiquement en anglais – cherchez le menu déroulant à droite pour avoir une version française)