le 16 avril

Pause-ciné #18. Les Sénégalaises et la Sénégauloise, de Alice Diop

Mercredi 3 mai à 12h30

Cette sélection de films est une nouvelle invitation au voyage : au bout de la rue, mais aussi dans un salon libanais ou une cour sénégalaise, dans un pavillon ou une ancienne base militaire.

 

Un mercredi tous les 15 jours, venez découvrir les courts ou moyens-métrages projetés pendant la pause-déjeuner à la Médiathèque. Sandwichs bienvenus.

Avec l’Aide au film court en Seine-Saint-Denis de Cinémas 93 et la plateforme VOD "Les Yeux doc".

 

Les Sénégalaises et la Sénégauloise, Alice Diop, 2007, 56’

La réalisatrice Alice Diop est née en France, de parents sénégalais. En passant un mois au Sénégal, munie d’une petite caméra, elle filme la vie quotidienne. Elle dresse le portrait de trois femmes de sa famille : Néné et ses deux filles Mouille et Mame Sarr. "Ce film, c’est le portrait d’une cour et des femmes qui y vivent, trois Sénégalaises urbaines. Une mère et ses deux filles. Cette cour c’est un peu la métaphore du gynécée au Sénégal : un espace cloisonné, exclusivement féminin, où face à l’adversité du quotidien, certaines luttent, tentent de se battre quand d’autres attendent, "lézardent" et rêvent de partir. Ici, il n’y a pas d’hommes mais beaucoup d’enfants, des allées et venues, un vaste chaos géré par ces femmes qui, seules, font en sorte que tout tienne. Cette cour, c’est la cour de ma mère, celle de son enfance. Cette cour, j’aurais pu y naître." Je filme en quelque sorte ce qu’aurait pu être ma vie, je réalise qu’il s’en ait fallu de peu pour que je naisse du "bon côté". Je mesure d’ici ce que l’exil transforme, tout ce que l’on perd en partant, tout ce que l’on gagne.

 


Diop - Interview de Alice Diop réalisatrice de... par CinemadAfriqueauFeminin

 

    Date de l'évènement:
  • Mercredi 3 mai 12:30-13:30