le 10 décembre 2009

Lotte Reiniger, pionnière du film de silhouette

Ou Comment le film d’animation a vu le jour...

Née le 2 juin 1899 à Berlin, Lotte Reiniger vit son enfance dans un monde imaginaire. A l’adolescence, elle poursuit ce chemin en prenant des cours de théâtre.

C’est en découpant des silhouettes de grands acteurs du moment qu’elle est repérée par Paul Wagener, réalisateur de films. Il lui commande l’affiche de son dernier film « Le Joueur de flûte de Hamelin » ainsi que les silhouettes du générique. Afin de rendre les rats plus vivant, Paul Wagener a l’idée d’utiliser des rats en bois qu’il capture image par image. Lotte découvre ainsi l’univers secret du film d’animation : elle a tout juste 18 ans !

JPEG - 2.4 ko
Lotte Reiniger

Grâce à l’institut de Recherche Culturelle de Berlin, elle réalise en 1919, collaborant avec Carl Koch son futur mari, « L’Ornement du cœur amoureux », premier film de silhouettes de l’histoire du cinéma. Puis en 1923, un riche banquier fournira les fonds et montera la société de production Comenius-films afin que soit réalisé « Les Aventures du prince Ahmed » Le très minutieux travail de l’équipe d’animation durera trois années avant que ne puisse être projeté en public le premier long-métrage d’animation.

JPEG - 31.2 ko
Les Aventures du Prince Ahmed

Lotte Reiniger, pionnière dans le film de silhouette mais aussi dans le film d’animation, réalisatrice majeure du 20ème siècle, nous a livré avec ce film « Les Aventures du prince Ahmed » un chef-d’œuvre technique et onirique toujours très contemporain. A la Médiathèque et à l’Annexe Pablo-Neruda, vous trouverez ce bijou et autres joyaux puisque la réalisatrice a ensuite transposé de nombreux contes et opéras en courts-métrages.

JPEG - 4.6 ko
Poucette - Lotte Reiniger

Poursuivre avec des silhouettes

Le travail féerique de Michel Ocelot dans « Princes et Princesses » (support vidéo et pièce de théâtre) s’inscrit dans la même démarche.

JPEG - 5.5 ko
Princes et Princesses - Michel Ocelot

Vous retrouverez également dans le réseau des bibliothèques – médiathèque de Bagnolet différents livres illustrés par la technique des silhouettes comme :
- "La Nuit des cages" de Rascal ainsi que
- "Les trois ours" du même auteur
- "La Taverne" de Nicolas Bianco-Levrin
- "La Nuit" de Betty Bone
- "Maman ! maman ! j’ai mal au ventre !" de Rémy Charlip
- "A quatre pattes les bébés sont partis" de Peggy Rathmann
- "La princesse des diamants ou le collier défait dans l’herbe" de Michel Ocelot, pièce de théâtre extraite du film déjà très connu "Princes et Princesses"
- et très bientôt dans nos bacs, vous découvrirez le très onirique "Si je grandis..." de Mélusine Thiry (Mélusine T), déjà repérée lors du concours Figures-Futur 2006

Le noir dans l’album

Concernant le traitement du noir, on ne peut que vous conseiller :
- D’écouter des extraits et d’explorer les albums de Sara, dont la technique d’illustration de prédilection est le papier déchiré.

JPEG - 22 ko
A quai

Et de lire :
- "La Nuit du visiteur" de Benoît Jacques, dessiné à l’encre et prix Baobab 2008 ainsi que d’autres ouvrages du même auteur
- "Travaux en cours", de Taro Miura illustré aux pochoirs (clin d’œil aux éditions Panama qui ont fermée cette année et qui nous ont tant fait réver)
- "Vue d’ici" de Joëlle Jolivet