le 3 décembre 2011

Lettres d’Allemagne (s)

Le hasard réunit deux grandes figures de la littérature allemande : Anna Seghers et Christa Wolf décédée le 1er décembre à Berlin.

A partir 8 décembre et jusqu’au 19 ne ratez pas Portrait d’Anna Seghers, un spectacle écrit et mis en scène par Françoise Lepoix au Théâtre de l’Echangeur à Bagnolet.

Il y a un peu plus d’un an, l’Allemagne célébrait les 20 ans de la chute du mur de Berlin. La ville amorçait une nouvelle ère et se dessinait un nouveau visage. L’Allemagne réunifiée veut tourner une page et l’Europe avec elle. Mais ceux qui ont vécu cette Allemagne communiste ont encore des choses à nous dire. Berlin se trouve être l’épicentre de l’histoire qui nous constitue. La figure d’Anna Seghers porte les questions que sa génération a eues en héritage. Il s’agit d’évoquer une époque, une lutte, des valeurs, de faire retour sur une vie pour savoir sur quoi et à partir de quoi nous pouvons construire le futur.

Plus d’informations sur le site de L’Echangeur


Christa Wolf compte parmi les écrivains les plus importants du vingtième siècle.

Née en 1929 dans cette partie de l’Europe orientale martyrisée par la guerre et les annexions de territoires, elle commence à écrire après la deuxième Guerre Mondiale dans un pays aujourd’hui disparu : la RDA.

Enthousiaste à l’idée de changer le monde, comme nombre de jeunes gens de cette période de l’après-guerre, elle déchante assez vite et critique le régime Est-Allemand, sans pour autant renier ses convictions communistes.

Son œuvre ne cesse d’interroger cette histoire singulière, qui rejoint la grande Histoire, avec la littérature comme outil pour décrypter un monde chaotique et violent.

Critique aussi après la réunification allemande en 1989 et l’effacement culturel de la RDA, elle est accusée d’avoir collaborée avec la Stasi la police politique du gouvernement Est-Allemand..

voici quelques titres choisis parmi ceux que vous pouvez emprunter à la Médiathèque :

- Trame d’enfance

En été 1971, C. Wolf retourne dans sa ville natale, autrefois allemande, aujourd’hui polonaise. Elle n’y était jamais revenue depuis 1945. Cet ouvrage rapporte les souvenirs de son enfance, mais aussi les sentiments que procure ce voyage dans le passé aux proches qui l’ont accompagnée dans ce lieu.

- Cassandre

Cet essai a connu un grand retentissement lors de sa parution dans les deux Allemagne en 1983. En réinterprétant le mythe antique de la guerre de Troie, Crista Wolf suscite une réflexion sur le rôle de la femme dans l’histoire ainsi que sur les mécanismes du pouvoir et de la guerre.

- Le Ciel partagé (Le Ciel divisé)

Août 1961, en RDA, juste avant l’édification du mur de Berlin. Éprise de Manfred, Rita va tout quitter pour le suivre dans une ville inconnue, où elle peut à la fois intégrer une entreprise de wagons et devenir institutrice. Manfred décide alors de s’enfuir vers l’Ouest, et Rita se retrouve face à un dilemme : le suivre et demeurer une étrangère, ou rester chez elle, mais seule.

- Un jour dans l’année

En 1935, Maxime Gorki proposait aux écrivains de raconter leur propre journée du 27 septembre. Reprenant cette proposition, C. Wolf réunit les chroniques qu’elle a tenues de 1960 à 2000, soit quarante et un comptes-rendus de la vie ordinaire d’une famille de la RDA puis de l’Allemagne réunifiée.

Le Monde

Le Nouvel Observateur

L’Humanité


info portfolio