le 18 février 2015

La Médiathèque a accueilli deux rencontres de l’Université Populaire de Bagnolet sur le thème du changement climatique

Créée en 2014, l’Université Populaire de Bagnolet a pour ambition d’organiser chaque trimestre un cycle de conférences-débats. En parallèle, elle souhaite « mettre en place des ateliers, animés par des habitants de Bagnolet ou des communes voisines. Ces ateliers pourront porter sur toutes sortes de sujet, allant des questions scientifiques à des activités pratiques (histoire locale, accès au droit, urbanisme…) »

 

 

Mercredi 04 mars de 19h à 21h

« Que dit la science du changement climatique ? » avec Venance Journé, physicienne, membre du Réseau Action Climat

 

Mercredi 18 mars de 19h à 21h

« Comment agir localement face au changement climatique ? » avec Raphaël Claustre, ingénieur, directeur du Comité de Liaison Energies Renouvelables (CLER)

Pour aller plus loin :

- Une interview de présentation du CLER-Réseau pour la transition énergétique

- Un exposé de Raphaël Claustre sur le sujet

 

Pour préparer ou prolonger ces soirées, vous pouvez emprunter :

 

 

Climat, la catastrophe annoncée / Stéphane Foucart. Le Monde Ed. , 2013 (551.6 FOU)

Une introduction aux problématiques liées au réchauffement climatique, ses causes, ses manifestations, ses conséquences immédiates et futures, suivant une sélection d’articles parus dans Le Monde à partir de 1979.

 

 

 

 

Les apprentis sorciers du climat : raisons et déraisons de la géo-ingénierie / Clive Hamilton. Seuil, 2013 (551.6 HAM)

 L’échec répété des négociations internationales sur le climat signifie que nous nous dirigeons vers une hausse globale des températures de 3 à 6 °C d’ici 2100. Celle-ci entraînera des événements météorologiques extrêmes et de nombreuses souffrances humaines.

Les espoirs se tournent aujourd’hui vers des technologies qui proposent de refroidir la Terre sans changer notre modèle de développement ni de consommation. Telle est la promesse de la géo-ingénierie et de ses promoteurs, soutenus par Bill Gates lui-même. Clive Hamilton, spécialiste des enjeux environnementaux, pose la question de fond : ces hommes ont-ils le droit de jouer aux apprentis sorciers avec la Terre ?

 

 

Des catastrophes... naturelles ? / Virginie Duvat et Alexandre Magnan. Le Pommier, 2014. (551.2 DUV)

Penser que les catastrophes naturelles sont la conséquence des colères de notre planète et que nous n’y pouvons rien est un leurre. Certes, tempêtes, tremblements de terre et autres tsunamis sont bien des événements naturels, mais les dégâts considérables que ces événements provoquent sont à mettre au crédit des sociétés humaines… Comment éviter les catastrophes de demain, dans un contexte de changement climatique dont les effets devraient aller dans le sens d’une multiplication de ces événements extrêmes ? L’enjeu est de taille et les choix à opérer engagent la société tout entière, et pas seulement les acteurs politiques…

 

 

Réinventer le feu : des solutions économiques novatrices pour une nouvelle ère énergétique / Amory B. Lovins. Rue de l’Echiquier, 2013 (333.79 LOV)

Amory Lovins, physicien américain, démontre qu’il est possible de faire basculer les grands secteurs énergivores comme le transport, le bâtiment, l’industrie et la production électrique, dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables. L’existence d’une source de profit durable peut amener le monde à se passer des énergies fossiles, créer de la richesse et développer l’emploi.

 

 

 

 

 

La guerre des watts : transitions et perspectives / Jean-Christian Lhomme. Quae éd., 2014. (333.79 LHO)

L’auteur s’interroge sur les différentes formes d’énergie en Europe : leur avenir, leur pérennité, leur utilisation, etc. Il passe en revue les capacités des nouvelles ressources (l’éolien, la géothermie, etc.) et la possibilité d’une transition énergétique verte.

 

 

 

 

La nature est un champ de bataille : essai d’écologie politique / Razmig Keucheyan. Zones, 2014 (577.27 KEU)

 Face à la catastrophe écologique annoncée, les bonnes âmes appellent l’humanité à « dépasser ses divisions » pour s’unir dans un « pacte écologique ». Cet essai s’attaque à cette idée reçue. Il n’y aura pas de consensus environnemental. Loin d’effacer les antagonismes existants, la crise écologique se greffe au contraire à eux pour les porter à incandescence… « Marchés carbone », « droits à polluer », « dérivés climatiques », « obligations catastrophe » : on assiste à une prolifération des produits financiers « branchés » sur la nature. Faute de s’attaquer à la racine du problème, la stratégie néolibérale choisit de financiariser l’assurance des risques climatiques. C’est l’essor de la « finance environnementale » comme réponse capitaliste à la crise.

La version numérique est disponible sur le site des éditions Zones.

 

 

 

Et pour continuer, une vidéo Villes en transition, émission sur Arte Global Mag.

 


Comprendre le réchauffement climatique en 4... par lemondefr

    Date de l'évènement:
  • Mercredi 18 mars 2015 19:00-21:00