le 22 octobre 2015

La Femelle du requin a 20 ans

Vous ne l’avez peut-être pas encore remarquée… et pourtant elle est dans la Médiathèque depuis 2008 !

La revue La Femelle du requin fête cette année ses 20 ans d’existence.

 

20 ans c’est un âge respectable pour une revue littéraire du 21e siècle, tirée sur papier à 500 exemplaires, conçue rédigée diffusée par des passionnés de littérature contemporaine, bénévoles de surcroît, qui revendiquent la lenteur comme mode de fonctionnement, sans compter qu’il s’agit d’une revue bagnoletaise.

 

Sébastien Omond raconte cette aventure sur une vidéo passionnante des éditions Le Tripode qui publient ce trimestre une anthologie Vertiges de la lenteur réunissant "vingt entretiens sous la forme d’un manifeste qui célèbre la littérature en la replaçant au centre de l’existence"

 

 

L’originalité de la Femelle du requin est justement de proposer des entretiens avec des écrivains contemporains, de France et d’ailleurs, en décortiquant leur œuvre et leur vie, livre par livre dans une mise page de qualité. On s’immerge dans les eaux profondes de la littérature pour en sortir avec une furieuse envie de lire un auteur plus qu’un titre.

 

Samedi 7 novembre la Maison de la poésie à Paris fêtera les 20 ans de La Femelle du requin avec Antoine Volodine, Olivier Rolin, Georges-Arthur Goldschmidt, Richard Morgiève et autres invités. Une belle soirée en perspective..

 

Vous trouverez le dernier numéro paru sur la grille de l’espace "Fiction". Vous pouvez l’emprunter comme un livre pour 4 semaines.

 

La revue est disponible depuis le numéro 27. Il suffit de la demander nous irons vous chercher la collection en Réserve.