le 9 décembre 2011

L’Ile Maurice et ses musiques à la Médiathèque

Le samedi 10 décembre 2011

En marge de « 2011, année des Outre-mer », le secteur musique de la médiathèque vous propose une journée ensoleillée autour de l’île Maurice et de ses musiques avec à 16h une conférence-débat animée par Catherine Servan-Schreiber, chercheur au CNRS et auteur du livre "Histoire d’une musique métisse à l’île Maurice : chutney indien et séga Bollywood", suivie vers 17h30 d’un concert de sega-seggae avec le groupe ZIL-LA.

Dans le hall de la médiathèque à partir du 3 décembre, exposition de photos sur les marchands ambulants de Port-Louis par Philippe Lebrun, photographe bagnoletais.


Chercheur au Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud, organisme de recherche dépendant de l’EHESS et du CNRS, Catherine Servan-Schreiber est spécialisée dans l’étude des traditions orales et de l’histoire du livre et de l’imprimerie en Inde. Elle enseigne également les littératures médiévales indiennes à l’Inalco, ainsi que la littérature bhojpuri de l’Inde et de sa diaspora à l’île Maurice et au Surinam. Après avoir notamment publié Chanteurs itinérants en Inde du Nord : la tradition orale bhojpuri (L’Harmattan, 2000), elle s’est intéressée à la transmission musicale en contexte de diaspora, dans l’Océan indien et les Caraïbes, aux musiques de fusion entre l’Inde et l’Afrique et à la place des orchestres de variété dans les sociétés contemporaines.

Dans son dernier ouvrage Histoire d’une musique métisse à l’île Maurice : chutney indien et séga Bollywood (Riveneuve, 2010), elle aborde la rencontre entre les formes musicales africaines, européennes et indiennes qui a donné naissance au chutney mauricien. En savoir plus

"À l’île Maurice, la rencontre entre les formes musicales africaines, européennes et indiennes, a donné naissance à un style de musique « épicé, piquant, explosif » , le chutney, comparable à celui des Caraïbes. Partant de la tradition chantée du Nord-Est de l’Inde, retraçant l’arrivée des premiers Indiens engagés ou « coolies » , après l’abolition de l’esclavage en 1834, explorant les dynamiques d’influence de la scène lyrique européenne et du séga, et donnant largement la parole aux chanteurs, l’histoire d’une musique en diaspora est reconstituée. La circulation renouvelée des textes et des rythmes, l’échange des savoirs et des savoir-faire musicaux entre chanteurs-compositeurs, et l’impact du chutney sur l’émancipation de la femme rurale, montrent le rôle de cette expression créolisée dans la construction de la modernité mauricienne. De la musique indienne dévotionnelle aux dernières évolutions du séga Bollywood, l’effervescence du chutney et de ses orchestres, les Bhojpuri Boys, les Bhojpuri Baja Baje Boys, les Dhamaka Groups, les Mix Chutnee Bands, apparaît. De nombreux textes inédits de chansons en langue indienne et en créole sont présentés et traduits. Une discographie est jointe. , un style de musique « épicé, piquant, explosif », comparable à celui des Caraïbes."

Catherine Servan-Schreiber dédicacera cet ouvrage à la fin de sa conférence.


"Loin de leur île où nait leur inspiration pour le sega, ces six musiciens se rencontrèrent sur scène accompagnant des artistes mauriciens de passage à Paris. Ils jouèrent aussi dans de grandes villes européennes et firent connaître la musique mauricienne au-delà de la France.

Influencé par différents horizons, Zil-la mélange tradition et modernité.

Profondément ancrée dans ses racines et tournée vers l’avenir, la musique de Zil-la mêle énergiquement voix chaudes, instruments classiques et traditionnels comme le ravanne (large tambourin en peau de chèvre) et le maravanne (boîte de fer blanc remplie de cailloux).

Voilà une musique entraînante, épicée à la sauce créole, faite pour bercer les coeurs et les faire danser. Entrez dans la danse, nul ne peut résister au balancement du sega-seggae.

Cette musique a évolué à travers les âges et aujourd’hui des instruments modernes comme le synthétiseur lui donnent de nouvelles couleurs et de nouveaux sons. Ce sega-seggae moderne nous fait bouger sur des rythmes déhanchés et chaloupés.

Issue de l’exil, la musique sega retrace l’histoire des esclaves. Arrachés de leur pays d’origine n’ayant ni la même langue ni les mêmes coutumes et musiques, ces derniers, venant de différentes contrées se réunissaient pour communiquer à travers la danse et le chant. Puis la langue créole est née, se fondant dans la musique pour donner naissance au sega..."

Myspace de Zil-la


Du 3 au 10 décembre, le photographe bagnoletais Philippe Lebrun vous proposera de découvrir "la perle de l’Océan Indien" au travers de ses portraits des marchands ambulants de Port-Louis et de quelques autres clichés singuliers.


Vous trouverez dans le guide ci-dessous une sélection de documents sur l’île Maurice (musique, histoire, géographie, littérature...) disponibles à la médiathèque.

Pour plus de confort visuel, lisez ce guide en mode plein écran (en cliquant sur l’icône carré dans le menu de la barre des tâches Calaméo, et en cliquant sur ce même bouton pour revenir en mode normal)

    Date de l'évènement:
  • Samedi 10 décembre 2011 16:00-19:00