le 19 février 2011

L’ Edition intégrale du pianiste Samson François est disponible dans les bacs de l’espace musique

Pour le quarantième anniversaire de sa disparition, EMI Classics, en partenariat avec France Musique, fait paraître une nouvelle intégrale de ses enregistrements, entièrement remasterisé. Enrichi de nombreux témoignages inédits, ce monument discographique est une somme qui témoigne de l’Art singulier d’un poète du piano.

" Par les doigts s’échappe la musique. Ne jamais jouer pour bien jouer " Samson François

" Samson, son premier prénom, c’était pour la force. Et pour l’esprit, sa mère, Rose, avait ajouté celui de Pascal. De son père, il tenait son patronyme, François. Il avait deux ans quand il posa ses mains sur le piano pour la première fois et six ans pour son premier concert. Né à Francfort sur le Main, le 18 mai 1924, son enfance fut européenne, son éducation musicale niçoise, puis parisienne, grâce à la rencontre avec Alfred Cortot. A Paris, il suit les cours d’Yvonne Lefébure, de Nadia Boulanger, Marguerite Long.

Sa carrière de pianiste s’envole salle Pleyel alors que la guerre mondiale s’achève. Les Jeunesses Musicales de France lui font connaître la plupart des scènes françaises, le succès le porte aux Etats-Unis, en Angleterre, au Japon, en URSS, où il est le premier artiste invité en 1956, ou encore en Chine, où il est, aussi le premier pianiste à jouer en 1964.

Samson François avait pour principe de ne jouer que ce qu’il aimait et « de ne pas s’abrutir au piano ». Ses « compositeurs fétiches » sont Chopin, Ravel et Debussy mais aussi Schumann, Prokofiev, Liszt... A 46 ans, le 22 octobre 1970, après avoir fait de sa vie une étincelle incandescence, il s’est consumé mais, tel le Phénix, son jeu ne cesse de nous le faire revivre.

Pour le quarantième anniversaire de sa disparition, en partenariat avec France Musique, Emi Classics fait paraître une nouvelle intégrale de ses enregistrements, entièrement remastérisés. Enrichi de nombreux témoignages inédits, ce monument discographique est une somme qui témoigne de l’Art singulier d’un poète du piano".

Frédérique Jourdaa, journaliste & productrice de radio (France Musique).

Vous trouverez cette édition intégrale de 36 CD prêtés séparément à la cote 311 FRA (récitals piano).

Bonne écoute !