le 1er septembre 2015

L’Accumulation primitive de la noirceur | Lecture | Bruce Bégout

Samedi 3 octobre | 18h00 | Festival Relectures #16 : festival de littératures vivantes / Khiasma

"En transposant de nouvelles figurations littéraires du mal dans les parkings, centres commerciaux, banlieues pavillonnaires ou autres non-lieux emblématiques de la suburbia mondiale, Bruce Bégout invente un ton qu’il qualifie de « post-gothique ».

 

Dans cet univers étrangement familier où les forces des ténèbres s’incarnent dans le « potentiel de nuisance » de l’époque (appareils, produits de consommation, architectures, représentations sociales, tics de langage…), il s’agit d’outiller, par le recours à la fiction, une analyse philosophique des pathologies de la modernité.

 

À la suite de "Sphex" (2009), "Le ParK" (2010) et s’inscrivant dans une quadrilogie dont le dernier opus, "On ne dormira jamais", sortira en libraire en 2016, les histoires racontées dans "L’Accumulation primitive de la noirceur" poursuivent le constat de faillite de ce « grand récit » qu’est la modernité : projet toujours à venir et n’en finissant pas de trahir ses promesses. Lui qui, depuis le 18e siècle, devait nous apporter bonheur, émancipation et joie collective."

 

- A propos de Bruce Bégout :

Philosophe, écrivain, et maître de conférences à l’Université Bordeaux III, les travaux de Bruce Bégout s’inscrivent dans la tradition de la phénoménologie. Spécialiste de Edmund Husserl auquel sa thèse est consacrée, il se consacre à l’exploration du monde urbain, des lieux communs, mais aussi au quotidien. La plupart de ses livres sont publiés aux éditions Allia et Verticales.

 

- Les livres de Bruce Bégout à la Médiathèque ici.

 

- Retrouvez le programme du festival Re-lectures ici.

    Date de l'évènement:
  • Samedi 3 octobre 2015 18:00-20:00