le 12 mars

Hors Limites 2016 : Le festival de la création littéraire et artistique de Seine-Saint-Denis

Temps fort de la vie culturelle de Seine-Saint-Denis, le festival Hors Limites propose une centaine de rendez-vous à travers tout le département pendant quinze jours.

 

En 2016, Hors limites se tiendra du 1er au 16 avril 2016 réunissant une centaine d’événements (performances, rencontres, lectures...) dans les bibliothèques, médiathèques et autres lieux culturels d’une trentaine de villes de Seine-Saint-Denis.

 

Par ailleurs, le festival c’est 40 lieux et 70 rencontres littéraires ! Rendez-vous dans les bibliothèques et les médiathèques, mais aussi les cinémas, les librairies, les universités… pour des moments de partage, de débat, de rencontres. Le festival Hors limites, porté par l’association Bibliothèques en Seine-Saint-Denis, est devenu incontournable pour les amoureux de la littérature contemporaine.


 [© design Yoan De Roeck & illustration Sidonie Mangin]

 

HORS LIMITES A BAGNOLET

 

 

VENDREDI 15 AVRIL | 19H00

HAIR

LA CONFÉRENCE ROCK EN MUSIQUE

JPEG - 40.8 ko

Zebrock et la MC93 proposent une conférence rock autour de Hair la comédie musicale créée en 1967, au pic du Summer of Love, point d’orgue du mouvement hippie. L’occasion de réentendre entre autres "Aquarius", "Let the sunshine in", "Ain’t got no", "I got life"… et de comprendre comment Hair, au-delà de sa grande valeur musicale, est devenu emblématique de la contre-culture, à la fois populaire et subversive et continue d’être d’une étonnante actualité.

 

Sur une idée de Nicolas BIGARDS en résidence à la MC93 et d’Edgard GARCIA, conférencier de cette performance, accompagné en live par les chanteurs Béatrice DEMI MONDAINE et Roman LAFITTE et le guitariste Mystic GORDON.

 

LES INVITÉS

 

Edgard Garcia

Béatrice Demi Mondaine et Mystic Gordon

Roman LAFITTE

 

 


VENDREDI 1ER AVRIL | 19H00 | SOIRÉE D’INAUGURATION

NOUS SERONS ABSENTS

CONCERT LITTÉRAIRE AVEC PASCAL BOUAZIZ ET EMMANUELLE RICHARD

20H30 | APÉRITIF DINATOIRE

  © DR. Emmanuelle Richard | Pascal Bouaziz

 

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Réservation obligatoire au 01 48 45 95 52 ou par mail à eguenegues@bibliotheques93.fr ou sur www.hors-limites.fr.

 

Malgré une actualité brûlante et un agenda surmené, le chanteur Pascal Bouaziz nous fait l’honneur d’ouvrir le festival cette année.

 

Mais comme il est parfois des rencontres esthétiques, ce n’est pas seul qu’il se produira mais avec l’auteure Emmanuelle Richard, dont il a beaucoup aimé (et nous aussi) le dernier roman, "Pour la peau", écrit dans ‘l’urgence absolue’, portrait d’un amour passionnel.

 

Des voix et des rythmes se mêleront, des douceurs et des uppercuts. Alternant des moments de lecture en musique avec des chansons et des extraits du recueil de poésie de Pascal Bouaziz à paraître en avril. Chacun se fera tour à tour l’accompagnant de l’autre. Pascal Bouaziz n’en est pas à sa première collaboration littéraire, il s’est déjà associé par le passé aux auteurs, Olivia Rosenthal, Olivier Adam, ou, au théâtre, Julien Gosselin. Et c’est avec une confiance absolue que nous attendons d’être surpris par cette nouvelle rencontre artistique qui devrait devenir une petite merveille.

 

LES INVITÉS

 

- Pascal Bouaziz est auteur, compositeur, interprète du groupe Mendelson. L’année 2016 est un grand cru : sortie du recueil de poésie "Passages" (Le mot et le reste, 14 avril 2016), couplée à celle d’un album solo.

- À 30 ans Emmanuelle Richard enchaîne, comme l’héroïne de son dernier roman "Pour la peau" (L’Olivier, 2016), des petits boulots précaires, pigiste, ouvreuse de cinéma… Ses deux romans parus, (le premier "La Légèreté" en 2014 avait été très bien accueilli) permettent toutefois d’affirmer que son vœu est exaucé : être écrivain. Vivre de sa plume, on lui souhaite, ne devrait plus tarder. "Haïkus" (titre provisoire) et série de concerts de Bruit Noir avec Jean-Michel Pirès.

 

 

SAMEDI 2 AVRIL | 17h00

FRONTEX : LES FRONTIERES DE LA HONTE

RENCONTRE AVEC TAINA TERVONEN, JEFF POURQUIÉ ET FRANCK BOURGERON, POUR LA REVUE DESSINÉE

JPEG - 34.8 ko

Lorsque Taina Tervonen, journaliste indépendante, est venue présenter à Franck Bourgeron, co-rédacteur en chef de la "Revue Dessinée", son enquête sur Frontex, l’agence européenne pour la gestion des frontières, il propose de travailler avec le dessinateur Jeff Pourquié.

 

Ce reportage paru dans la Revue dessinée raconte les buts et le fonctionnement de l’agence européenne Frontex qui a pour mission d’empêcher les migrants et les réfugiés de rentrer sur le territoire de la zone Schengen.

 

Cette course effrénée à la technologie et à l’enfermement à coup de milliards d’euros qui tente de faire respecter les volontés politiques de nos dirigeants européens.
Il faut rappeler que 3419 migrants ont perdu la vie en Méditerranée en 2014.

 

LES INVITÉS

 

- Journaliste indépendante et écrivaine, Taina Tervonen travaille sur des sujets de société à travers des enquêtes au long cours, s’intéressant à l’immigration et à l’exil.

- Dans l’univers de Jeff Pourquié se croisent pêle-mêle bande dessinée, peinture, graphisme, infographie, scénographie, rock alternatif ou jazz manouche. Il a notamment travaillé pour les revues "Je bouquine" et "Fluide glacial".

- Franck Bourgeron, story-boarder et réalisateur de nombreux dessins animés, dessine en 2003 sa première bande dessinée, "Extrême-Orient". En 2011, il lance "La Revue Dessinée", épatant trimestriel dont il est un des rédacteurs en chef.

- Retrouvez les ouvrages de Jeff Pourquié dans nos collections ici, ceux de Franck Bourgeron ici et la numéros de la Revue dessinée ici.

 

 

SAMEDI 9 AVRIL | 16H00

CONCORDAN(S)E

L’ARCHITECTURE DU HASARD, INGRID THOBOIS ET GILLES VERIÈPE

En partenariat avec le festival Concordan(s)e : une rencontre inédite entre un chorégraphe et un écrivain. 

© DR. Gille Verièpe | Ingrid Thobois

Le projet d’Ingrid Thobois et Gilles Verièpe, "L’Architecture du hasard" interroge le cheminement hasardeux de l’existence qui les a notamment amenés à se rencontrer. Plus largement, cette pièce écrite et dansée soulève la question de ce qui préside à toute rencontre, chaque seconde ayant une influence sur celle qui suit, dans un minutieux et stupéfiant lien de causalité que seule la mort a (peut-être) le pouvoir d’interrompre. Appelons cela ‘hasard’, ‘coïncidence’, ‘destin’, appelons cela ‘architecture du hasard’. C’est toujours de vertige qu’il s’agit lorsqu’il est question du sel de l’existence qu’est la rencontre. "Le hasard a des intuitions qu’il ne faut pas prendre pour des coïncidences." (Chris Marker)

 

LES INVITÉS

 

- L’écriture d’Ingrid Thobois naît de l’alternance entre dehors et dedans, mouvement et sédentarisation, dont elle a fait l’expérience lors de ses nombreux voyages. Elle écrit pour les adultes autant que pour la jeunesse. Elle est actuellement en résidence In Situ* au collège Langevin de Drancy.

- Après avoir dansé les créations de chorégraphes renommés, parmi lesquels Angelin Preljocaj et Frédéric Flamand, l’interprète Gilles Verièpe devient chorégraphe en 1997, notamment avec la Compagnie Gilles Vérièpe à Dunkerque qu’il fonde en 2000, et qui deviendra la Cie DK59 en 2015. En 2014, il créé et danse le spectacle "E-scape".

 

 

MERCREDI 13 AVRIL | 14h30

ATELIER PIERRE ET LE LOUP

ANIMÉ PAR PIERRE-EMMANUEL LYET ET GORDON

 

Conté par François Morel sur la musique de Sergueï Prokokiev, interprété par l’Orchestre National de France, dirigé par Danielle Gatti, « Pierre et le loup » est revisité dans une œuvre hybride animée, adaptée par Gordon et Pierre- Emmanuel Lyet. C’est un livre, un film d’animation de 30 minutes et une application.

 

Les auteurs ont créé des personnages et un décor représentés par des signes typographiques qui s’animent et interagissent avec les musiciens de l’orchestre. Lors de cet atelier Gordon et Pierre-Emmanuel Lyet proposeront de jouer sur la typographie en appliquant le principe développé pour l’animation.

 

Mercredi 13 avril : atelier d’illustration animé par Pierre-Emmanuel Lyet et Gordon. Graphistes et illustrateurs du livre Pierre et le loup (édition Hélium, 2014), ils sont également les concepteurs du film et de l’application éponymes.

 

A partir de lettres typographiées, les enfants seront invités à créer des personnages à la manière des auteurs. Les personnages ainsi créés seront rassemblés sur un arbre géant.

 

En complément, les bibliothécaires vous proposent une séance de découverte du film musical et de l’application "Pierre et le loup" le mercredi 6 avril à 14h30.

 

- Sur inscription auprès des bibliothécaires

 

- Dans le cadre de Music’O Folie

 

 

JEUDI 14 AVRIL | 18H30

LA LITTÉRATURE DE L’EXIL

RENCONTRE AVEC LAURENT GAUDÉ

JPEG - 41.9 ko

Prix Goncourt 2004 pour "Le Soleil des Scorta", Laurent Gaudé aime prêter sa voix à ceux qui n’en ont pas, exilés, migrants, rescapés des catastrophes naturelles à la Nouvelle Orléans ou à Haïti ("Danser les ombres", 2015). Dans son roman "Eldorado" (2006), il raconte le destin d’immigrés clandestins. Auteur de romans et de pièces de théâtre, il réalise aussi des documentaires. Pour Arte, il s’est rendu dans le camp de réfugiés de Kawergosk, au nord de l’Irak. Il y a rencontré des femmes et des hommes qui ont quitté la Syrie. Ils lui ont parlé de l’ennui qui plombe leurs journées, des tentatives de garder propre l’intérieur de leur tente au milieu d’un camp plein de boue. Laurent Gaudé raconte leurs peines et leurs souffrances, leur combat quotidien. Nous aborderons ensemble tous les aspects de son écriture, traversée par la question de l’exil.

 

L’INVITÉ

 

- Après plusieurs monologues et pièces de théâtre, Laurent Gaudé connaîtra le succès avec "Cris" et "La Mort du roi Tsongor", en 2002, qui affirmeront ce que son théâtre disait déjà : sa passion pour les figures mythologiques et pour les questions politiques du monde contemporain. "Danser les ombres" (Actes Sud, 2015) est son dernier roman.

 

- Retrouvez les ouvrages de Laurent Gaudé à la Médiathèque ici.

 

- Web Reportage "Cinq jours au camp de Kawergosk" avec l’écrivain Laurent Gaudé " sur Arte, a propos d’un camp de réfugiés installé dans le nord de l’Irak dans lequel Laurent Gaudé a pu rencontrer des hommes et des femmes qui ont fui la Syrie.