le 26 mai 2015

Exposition : Moi aussi j’ai été jeune, mais vous ne le voyez plus !

A la Médiathèque du mardi 2 juin 2015 au samedi 19 septembre 2015. Vernissage le samedi 6 juin à 17h00.

La Médiathèque de Bagnolet s’est engagée aux côtés de la photographe Nathalie Rouckout et de la vidéaste Corinne Dardé dans un projet d’exposition multidisciplinaire intitulé « Moi aussi j’ai été jeune, mais vous ne le voyez plus ! »

 

Elles sont allées à la rencontre d’hommes et de femmes âgés de Bagnolet, pour faire parler les souvenirs et les transmettre par le biais d’une exposition qui associe photographies, portraits filmés, textes écrits et lus. Ces témoignages illustrent les grandes étapes de leur vie : le travail, l’amour, l’engagement politique, etc, ce qu’ils ont traversé, mais aussi ce qui reste en eux de leur jeunesse.

 

Cette exposition multi-support débute le 2 juin et se termine le 19 septembre.

Vernissage de l’exposition, le samedi 6 juin à 17h en présence de Nathalie Rouckout et Corinne Dardé.

 

Tous les samedis du mois de juin à 11h, la Médiathèque propose une visite guidée de l’exposition.

 

A cette occasion nous vous proposons une sélection de documents sur le portrait en photographie :

 

 

 

Photomaton / Raynal Pellicer. La Martinière, 2010. (771.4 PEL)

 

L’histoire du photomaton et de ses variations artistiques, mêle autoportraits de célébrités et d’anonymes. Le livre évoque les détournements opérés par divers artistes tels que R. Topor, F. Bacon, C. Boltanski qui ont su contourner les contraintes imposées par la cabine de photographie automatique. Le photomaton est ainsi présenté comme un champ d’expérimentation et un outil artistique.

 

 

 

 

 

 

 

Vous me manquiez / François-Marie Banier. Steidl, 2009. (779.092 BAN)

 

Portraits photographiques en noir et blanc d’inconnus et de personnalités.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Hommes du XXIe siècle / Hans Eijkelboom. Phaidon, 2014. (779.092 EIJ)

 

Sélection de milliers de clichés du photographe danois Hans Eijkelboom offrant une vision singulière des hommes du XXIe siècle. A travers des sortes d’anti-photographies de mode de personnes prises dans la rue, l’artiste explore le culte du moi, de la personne et de l’homme de la rue, et s’intéresse aux notions d’identité et d’image de soi.

 

 


 

 

 

European portrait photography since 1990 / Frits Gierstberg. Prestel, 2015 (779.092 EUR)

 

Depuis les années quatre-vingt-dix, les photographes ont redécouvert le genre du portrait spécialement en Europe. Depuis la chute du mur de Berlin, ils s’interrogent sur l’identité. "European portrait photography since 1990" nous fait découvrir des œuvres réalisées en Europe par 31 photographes réputés, parmi lesquels Tina Barney, Anton Corbijn et Stephan Vanfleteren. Ce livre est le catalogue d’une exposition qui a eu lieu au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.

 

 

 

 

 

 

Women are heroes / Marco Berrebi, photographies de JR. Alternatives, 2009. (779.092 JR)

 

Le photographe JR est allé à la rencontre de femmes dans une favela brésilienne, dans certains pays africains ravagés par des guerres civiles oubliées (Libéria, Soudan, Sierra Leone), en Inde, au Cambodge, au Kenya. Une partie du livre est également consacrée aux expositions déjà réalisées par JR à travers le monde. 

 

 

 

 

 

 

 

Des Français... : identités, territoires de l’intime : exposition, Arles, Eglise Saint-Blaise, du 7 juillet au 20 septembre 2014 / Denis Rouvre. Somogy, 2014. (779.092 ROU)

 

Denis Rouvre, portraitiste reconnu dans la presse internationale, vit à Bagnolet. Pour ce projet, il a parcouru la France pour réaliser une galerie de portraits qui interroge le concept flou d’identité. « J’ai voulu m’intéresser à mes contemporains, mes héros français, surtout les anonymes. Qui sont-ils vraiment, en dehors du fait d’être français ? Qu’est-ce que représente pour eux le fait d’appartenir à ce groupe d’individus ? ». Le photographe a donc commencé par choisir des sujets dans sa propre ville, Bagnolet.

Ce travail a donné lieu à une exposition présentée sous forme de film à Arles en 2014. 

 

 

 

 

Low tide, le Japon du chaos : exposition, Paris, Pinacothèque, 3 octobre 2012-17 mars 2013 / Denis Rouvre. Somogy, 2012. (779.092 ROU)

 

Denis Rouvre a parcouru, en 2011-2012, 300 kilomètres de côtes japonaises sur les lieux du tremblement de terre du 11 mars 2011 qui avait provoqué un tsunami et une série d’accidents dans les centrales nucléaires de Fukushima. Il rend hommage, à travers des portraits photographiques des habitants, aux 21.000 victimes et disparus.

 

 

 

 

 

 

1.000 families : l’album de famille de la planète Terre / Uwe Ommer. Taschen, 2000. (779.092 OMM) Ommer, Uwe

 

Pour cet ouvrage, Uwe Ommer a sillonné pendant quatre ans les routes de 150 pays, afin de construire cet album des différentes familles de la planète : nucléaire, polygame, éclatée ou solidaire, avec ou sans animaux, toujours sur un simple fond blanc. Un texte sur l’histoire de la famille accompagne chaque photographie.

 

 

 

 

 

 

 

Portraits, singulier-pluriel (1980-1990) : Le photographe et son modèle : exposition, Bibliothèque nationale de France, octobre 1997 / Dirigé par Philippe Arbaïzar. Hachette, 1997. (779.092 POR)

 

L’évolution du portrait au cours des vingt dernières années d’après le travail de douze artistes. Chaque photographe est présenté par un court entretien, agrémenté d’un autoportrait.

 

 

 

 

 

 

 

Portraits, visages : 1853-2003 / Dirigé par Sylvie Aubenas, Anne Biroleau. Gallimard, 2003. (779.92 POR)

 

Présente, à travers plus de 200 oeuvres du XIXe et du XXe siècle, un panorama de la collection de photographies de portraits conservée à la Bibliothèque nationale de France.

    Date de l'évènement:
  • Du 2 juin 2015 au 18 septembre 2015