le 25 juin 2015

Exposition Moi aussi j’ai été jeune, mais vous ne le voyez plus ! #4 : la vie quotidienne de l’après-guerre aux années 70.

Sélection de documents en lien avec les témoignages.

 Travail et monde ouvrier

 

Les Ouvriers : dans la France des usines et des ateliers / Xavier Vigna. Les arènes, 2014. (944.08 VIG) 

De la fin du XIXe siècle jusqu’au coeur des années 1970, des millions d’hommes et de femmes sont devenus ouvriers. La mine, les hauts-fourneaux, les chaînes de l’automobile ou l’agroalimentaire avaient besoin de bras. Arrivant des campagnes françaises, de Pologne, d’Italie ou d’Afrique du Nord, ils ont appris un métier inconnu et sont parfois entrés très jeunes à l’usine. Ils ont connu des conditions de travail inimaginables aujourd’hui. L’histoire des ouvriers est faite de combats, de luttes, mais aussi de solidarité, de poèmes et de chansons, de mariages et d’amitiés. Les grèves, les embrasements politiques, la vie qui s’améliore peu à peu au fil du temps, un livre qui raconte un quotidien tissé de fierté et d’émotions.

 

Il était une fois le salariat/ réal. par Anne Kunvari. DVD, 2006. (331.11 KUN)

De 1906 à aujourd’hui, le film racontent cent d’histoire du salariat, qui ont vu naître un droit du travail protecteur, la sécurité sociale, la retraite, les congés payés, le CDI…, en un mot, le salariat moderne, construit à force de combats et de transformations économiques et politiques.

 

 

Générations : un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France / dirigé par Driss El Yazami. Gallimard, 2009. (305.894 4 GEN)

De la fin du XIXe siècle et tout au long du XXe, des sportifs, des écrivains, des artistes, des hommes politiques, des syndicalistes et bien d’autres ont fait l’histoire des Maghrébins en France, ont reflété au plus près la vie sociale, politique et culturelle de communautés de plus en plus nombreuses et dynamiques. Livre édité à l’occasion d’une exposition à la Cité nationale de l’histoire de l’immigration

 

Nos ancêtres les chibanis ! : Portraits d’Algériens arrivés en France pendant les trente glorieuses / Sabrina Kassa. Autrement, 2006 (325.24 KAS)

Ce livre présente huit témoignages d’Algériens, arrivés en France dans les années 1960-1980, et racontant leur destin, leurs espoirs déçus et leur attachement actuel à leur engagement dans la société française. Cet ouvrage veut également contribuer à l’histoire du mouvement ouvrier après 1960 et à l’histoire des femmes en France.

 

Logement et urbanisme depuis les années 1950

La Cité des castors / réalisé par Fabrice Marache. DVD, 2077. (711.5 MAR)

Afin de faire face au manque de logement des années 1950, des familles angoumoisines décident de prendre en main la construction de leur cité, soit près de près de 70 logements en six ans. Les images filmées par l’un de ces "castors" retracent cette aventure collective marquée par l’altruisme et le désintéressement.

 

 

100 maisons : la cité des abeilles / dessin Alexis Horellou, scénario Delphine Le Lay et Marion Boé. Delcourt, 2015.

Cette bande dessinée relate cette expérience de construction collective.

 

La Petite Espagne de la Plaine-Saint-Denis : 1900-1980 / Natacha Lillo. Autrement, 2004. Col. Français d’ailleurs, peuples d’ici. (325.24 LIL)

Ce titre de la collection « Français d’ailleurs, peuples d’ici » rend compte de la vie dans les passages et les impasses du quartier de la Petite Espagne de la Plaine et en décrit le mode de vie de ses habitants et leur insertion progressive dans la société française.

 

Un Nanterre algérien : terre de bidonvilles / Abelmalek Sayad. Autrement, 1995. Col. Français d’ailleurs, peuples d’ici. (325.24 AUT)

 

Le Nogent des Italiens / Pierre Milza et Marie-Claude Blanc-Chaléard. Autrement, 1995. Col. Français d’ailleurs, peuples d’ici. (325.24 AUT)

 

 

Dans les années 70, la Ville de Bagnolet a commandé des films à une société de production, que vous trouvez sur le site Ciné-Archives :

 

Mieux vivre à Bagnolet : ce film expose les problèmes de la gestion municipale dans une ville de la région parisienne, notamment en matière d’urbanisme. Suite d’interviews, micro-trottoirs, sur la vie quotidienne à Bagnolet. Des questions sont posées à la fois aux habitants, aux élus, ainsi qu’aux professionnels (architecte, directeurs du centre culturel, de la MJC, etc.). De nombreuses images montrent la ville en construction, ses immeubles HLM, l’autoroute à proximité.

 

Bagnolet, carrefour de l’est parisien : ce documentaire réalisé en 1973 par Miroslav Sebestik a pour sujet le développement rapide de Bagnolet et les problèmes urbanistiques, politiques et humains posés par ces transformations. Des quartiers entiers se sont transformés, des milliers de logements ont été construits, le métro est arrivé. Ces transformations ne se sont pas faites sans problème : est-il agréable de vivre à Bagnolet ? Les loyers sont chers, les impôts sont lourds, qui est responsable ? Le film tente de cerner les problèmes qui se posent aux habitants et de répondre à quelques grandes questions. Des interviews de responsables (Jacqueline Chonavel, maire de Bagnolet) et d’habitants interrogés au hasard de la rue.

 

 

Notes pour Debussy - Lettre ouverte à Jean-Luc Godard / réal. Jean-Patrick Lebel. DVD, 1987. (711.1 LEB)

Le 18 février 1986, la barre Debussy de la Cité des 4000 à La Courneuve s’effondre sous une charge d’explosifs. Comment en est-on venu à programmer sa destruction ? Qui étaient "les 4000" ? Le film témoigne des rapports ambivalents, passionnels, des habitants à leur cité, de leurs combats, de leurs espoirs, puis de leur renoncement et de leur fuite. La Cité des 4000 a été construite au début des années 60 pour reloger les mal lotis des quartiers insalubres de Paris et les rapatriés d’Algérie. Cette époque est métaphorisée par des images du film de Godard, "Deux ou trois choses que je sais d’elle", tourné à La Courneuve en 1967. Remise en scène pour ce documentaire, l’actrice Marina Vlady incarne, en contrepoint des discours militants ou défaitistes des habitants, la parole meurtrie et cependant résistante de la cité. C’est à des expériences comparables que l’on doit les exigences nouvelles en matière d’habitat. La barre Debussy s’est substituée aux bidonvilles ; sur son emplacement est créé à présent un habitat social à la mesure de l’espoir qui l’avait fait naître.

 

Sur le site de l’INA, un exemple de construction de grands ensembles à Sarcelles

L’engagement

 

Camarades : il était une fois les communistes français 1944-2004 / réal. Par Yves Jeuland. DVD, 2004. (325.244 075 JEU)

Ce film de 3 heures est une fresque passionnante nourrie d’archives, de films de propagande et de témoignages de quatre familles communistes depuis plusieurs générations.

 

Mémoires d’ex / réal. Mosco Boucault. DVD, 2004. (324.244 075 BOU)

D’anciens militants communistes témoignent, nous racontent leurs combats, leurs espoirs fanées et leurs doutes.

 

Sport, loisirs et vie artistique

 

La FSGT : du sport rouge au sport populaire/ Nicolas Ksiss. La Ville brûle, 2014. (796 FSG)

Ce livre retrace un siècle de sport français et d’histoire sociale, à travers l’aventure singulière du sport populaire.

 

Histoire des colonies de vacances : de 1880 à nos jours / Laura Lee Downs. Perrin, 2009. (306.48 DOW)

Une étude globale qui s’inscrit naturellement dans le cours de l’histoire de la France, à la croisée des rivalités et clivages politiques et religieux.

 

Sur le site ciné-archives, vous trouverez ce film savoureux sur une colo de Bagnolet 

Une histoire de l’éducation populaire / Jean-Marie Mignon. La Découverte, 2007 (374 MIG)

En 1945 réapparaît en France un courant d’idées ancien qui cherche à promouvoir la diffusion de la connaissance au plus grand nombre, l’éducation populaire. Sous cette appellation, on retrouve les activités culturelles complémentaires à l’école, la formation permanente et l’engagement dans la cité par le développement de l’éducation civique. Une histoire à travers ses échecs et ses succès.

 

Les Malassis : une coopérative de peintres toxiques 1968-1981 / coord. par Vincent Chambarlhac, Amélie Lavin, Bertrand Tillier. L’Echappée, 2014. (759.069 COO)

Une histoire de ce groupe artistique, fondé en 1970 et tirant son nom d’un quartier de Bagnolet, à partir de sa production de peintures et de sérigraphies et de ses archives. Le livre décrit le fonctionnement de cette association d’artistes qui louait ses grands formats figuratifs aux ambitions politiques plutôt que de les vendre.

 

La Coopérative des Malassis / réal. Par Bertrand Desormeaux. DVD du CNC, 2000. (759.069 DES)

Henri Cueco, Lucien Fleury, Jean-Claude Latil, Michel Parré, Gérard Tisserand : cinq voix pour parler d’une tentative rare dans l’histoire de l’art, celle d’une création collective en peinture.

 

Le Cinéma de Mai 68 : Une histoire, 2 volumes de 1967 à 1979. DVD, 2008 (791.430 944 CIN)

Au cinéma, mai 68 dura treize ans, ouvrant jusqu’en 1981 une page essentielle de l’histoire du cinéma français injustement ensevelie sous l’étiquette de « cinéma militant ». Historiquement en effet, ce cinéma reste parlant, témoignant d’une France enragée continuant de croire au changement, de l’épopée des Lip à la résistance du Larzac, des grèves en usines aux églises occupées. Au cœur de ces années 70 figure le collectif Cinélutte, symbolisant à lui seul tous les enjeux de la période, mêlant cinéma et politique, lutte des formes et formes de lutte, offrant quelques-uns de ses plus beaux films à l’hypothèse d’un cinéma partisan. 

 

Le Hall de la chanson propose un dossier sur mai 68 à travers l’histoire et la chanson, en partenariat avec l’INA : calendrier historique, répertoire musical, archives vidéo d’époque, témoignages et interviews de personnalités.

 Les objets du quotidien et le design

Prisunic et le design/ Anne Bony. Alternatives, 2005. (745.4 BON).

Dans les années 1960, Prisunic se lance dans la création d’objets tendance, conçus par de jeunes graphistes, et accessibles à toutes les bourses. A l’occasion d’une exposition qui célèbre les 40 ans du premier catalogue Prisunic, l’ouvrage retrace son aventure et présente les principaux créateurs (T. Conran, G. Aulenti, etc.). Il permet de découvrir une époque marquante pour le design français.

 

Mobilier français, 1960-1998 / Yvonne Brunhammer, Marie-Laure Perrin. Massin, 1998. (747.204 BRU)

Un ouvrage complet sur l’histoire récente du mobilier, influencé par le concept de l’éphémère lié à la société de consommation des années 60, devenant design dans les années 70, et produit industriel des années 80-90, tout en explorant les matériaux nouveaux de cette fin de siècle.

 

 

 

La Mode des années 1970 en images / Charlotte Fiell, Emmanuelle Dirix. Eyrolles, 2014. (391.009 04 DIR)

L’ouvrage comporte une sélection de plus de 600 illustrations issues des archives de l’époque, qui dresse un panorama de la mode des années 1970.