le 11 juin 2015

Exposition Moi aussi j’ai été jeune, mais vous ne le voyez plus ! #2 : la guerre d’Algérie

En lien avec l’exposition "Moi aussi, j’ai été jeune, mais vous ne le voyez plus !", nous vous proposons chaque semaine, une sélection de documents faisant écho aux témoignages des participants.

 

 

La Guerre d’Algérie : une sélection resserrée parmi les nombreux documents sur le sujet, qui fait écho aux témoignages d’André Aragnouet, de Zorah Tigrine, de Jocelyne Riou.

 

 

 

 

 

 

 

 

La Guerre d’Algérie expliquée en images / Benjamin Stora. Seuil, 2014. (965.04 STO)

L’historien tente de reconstituer en images toute la complexité de la guerre d’Algérie, du côté français comme du côté algérien, et aborde également les séquelles politiques et mémorielles du conflit des deux côtés de la Méditerranée.

 

La Guerre d’Algérie expliquée à tous / Benjamin Stora. Seuil, 2012. (965.04 STO)

B. Stora, tente de restituer l’histoire du conflit à travers ses acteurs principaux, français comme algériens. Il rend compte des acquis et débats de la recherche historique la plus récente ainsi que des séquelles politiques et mémorielles qui subsistent. Il retrace des épisodes majeurs de la guerre d’Algérie, depuis les massacres de Sétif jusqu’à la politique de terreur de l’OAS.

 

 

 

 

Guerre d’Algérie : le choc des mémoires / Le Monde Editions, 2013. (965.04 GUE)

A partir d’une sélection d’articles parus dans Le Monde, ce livre propose une synthèse sur les causes, les enjeux, le déroulement et les conséquences de la guerre.

 

La Guerre d’Algérie : 1954-2004, la fin de l’amnésie / dirigé par Mohammed Harbi, Benjamin Stora. Laffont, 2004. (965.04 GUE)

25 historiens, toutes générations, nationalités et origines confondues, ont, en 2004, fait le point des connaissances historiques sur la guerre d’Algérie. Privilégiant une approche thématique, ils brossent un panorama complet du drame algérien centré sur les protagonistes et le travail de mémoire.

 

La Guerre d’Algérie dans la mémoire des Français / interview d’Henri Rousso. DVD, 2002. (944.083 ROU)

Qu’elles sont les évolutions successives depuis la fin de la guerre d’Algérie, des représentations que cet événement a suscité ? Le sujet reste extrêmement vif dans les mémoires. Nous vivons encore aujourd’hui dans l’écho de cette guerre qui n’a pas fini de poser des questions, des problèmes, de soulever des polémiques. L’historien a donc une tache un peu différente de celle qui consiste à analyser l’événement, il doit se pencher sur la mémoire de l’événement. Comment la guerre d’Algérie s’est perpétuée dans la conscience collective ?

 

 

L’ennemi intime / Patrick Rotman. Seuil, 2002. (965.04 ROT)

P. Rotman a interrogé plusieurs dizaines de témoins d’exactions pendant la guerre d’Algérie : appelés, officiers, harkis, responsables politiques pour témoigner, pour retracer la manière dont ont été menées ces huit années de guerre et pour comprendre comment des hommes ordinaires sont entrés dans l’engrenage et devenus des bourreaux.

 

Ils ne savaient pas que c’était une guerre : Algérie, 50 ans après... / réalisé par Jean-Paul Julliand. DVD, 2014. (965.04 JUL)

Ils sont 15 et avaient alors à peine plus de dix-neuf ans entre 1954 et 1962. Ils habitaient à Bourg-Argental, dans la Loire, et ont fait partie de la centaine de jeunes de ce village qui ont été appelés au titre du service militaire obligatoire pour intervenir en Algérie. La plupart ne connaissaient rien de ce pays, ni des enjeux de ce combat. Ils sont revenus marqués à vie par ce qu’ils ont vu et vécu, sans aucune attention spéciale de la part des pouvoirs politiques de l’époque. Depuis, beaucoup ont gardé le silence, même auprès de leurs proches. Les associations "Les Amis de Bourg-Argental" et "Electron Libre Compagnie" ont proposé à ces quinze anciens appelés de témoigner de la façon dont ils ont vécu cet épisode dramatique de leur jeunesse...

 

 

Nostalgérie : l’interminable histoire de l’OAS / Alain Ruscio. La Découverte, 2015. (965.04)

Une histoire de l’action des hommes de l’Organisation de l’armée secrète et de ses séquelles contemporaines. Elle décrit les rapports entre les Européens et les algériens lors de la colonisation, la naissance et les objectifs du groupe terroriste, les attentats, les tentatives d’assassinat contre de Gaulle, etc.

 

 

 

 

 

 

 

En France

 

 

Algériens en France : 1954-1962, la guerre, l’exil, la vie / dirigé par Benjamin Stora et Linda Amiri. Autrement, 2012. (944.082 ALG)

Ce livre a été publié en co-édition avec la Cité nationale de l’histoire de l’immigration à l’occasion d’une exposition. Il évoque par le texte et par l’image, l’immigration algérienne en France de 1954 à 1962. Il aborde la vie sociale, le rapport à la société française, l’engagement politique, la vie culturelle et artistique, les événements du 17 octobre 1961, l’indépendance.

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Humanité, censuré : 1954-1962, un quotidien dans la guerre d’Algérie / coordonné par Rosa Moussaoui et Alain Ruscio. Le cherche Midi, 2012. (070.9 HUM)

Pendant les quelque huit ans que dura la guerre d’Algérie, le quotidien communiste fut la cible de procès, censures et autres saisies de la part de gouvernements tant de gauche que de droite. Les auteurs reviennent sur cette période et présentent les articles qui furent alors censurés.

 

Les soldats du refus pendant la guerre d’Algérie / Henri Alleg, William Sportisse, Alban Liechti et autres. Ed. de l’Epervier, 2012. (965.04 SOL)

Ce recueil de témoignages donne la parole aux objecteurs de conscience, qui ont refusé de porter les armes contre le peuple algérien. Ils décrivent leur combat, leur lutte, leurs espoirs de vaincre le colonialisme et les raisons de leur engagement. Ces récits sont augmentés de textes publiés pendant la guerre d’Algérie pour dénoncer les exactions commises au nom de la France.

 

Réfractaires à la guerre d’Algérie (1959-1963) : avec l’Action civique non violente / Erica Fraters. Syllepse, 2005. (965.04 FRA)

L’ouvrage relate les souvenirs d’une cinquantaine d’anciens réfractaires à la guerre d’Algérie, du camp de prisonniers de Mauzac et de leur combat pour un service civil. Photographies et articles d’époque à l’appui, ils expliquent les raisons et les conséquences de leur refus et ce qu’a représenté cet acte en tant qu’engagement et action politique.

 

La France en guerre, 1954-1962 : expériences métropolitaines de la guerre d’indépendance algérienne / dirigé par Raphaëlle Branche et Sylvie Thénault. Autrement, 2008. (944.082 FRA)

Une étude des répercussions en France de la guerre d’indépendance en Algérie sur la vie quotidienne et professionnelle, l’opinion et les pratiques militantes et culturelles des Français et des migrants venus d’Algérie.

 

 

Les balles du 14 juillet 1953 / réal. Daniel Kupferstein. DVD, 2014. (944.082 KUP)

Le 14 juillet 1953, au moment de la dislocation d’une manifestation en l’honneur de la Révolution française, la police parisienne charge un cortège de manifestants algériens. Sept personnes sont tuées et une centaine de manifestants sont blessés. Une histoire quasiment inconnue, comme si une page d’histoire avait été déchirée et mise à la poubelle, en France comme en Algérie...

Ce film est l’histoire d’une longue enquête contre l’amnésie, pour retrouver des témoins, faire parler les historiens, reprendre les informations dans les journaux de l’époque, dans les archives et autres centres de documentation afin de reconstituer au mieux le déroulement de ce drame, mais aussi pour comprendre comment ce mensonge d’Etat a si bien fonctionné.

 

1953 : un 14 juillet sanglant / Maurice Rajsfus. Vienot, 2003. (944.082 RAJ)

Une enquête historique sur le massacre du 14 juillet 1953, lors d’un rassemblement populaire, place de la Nation. L’auteur fait revivre cette page d’histoire méconnue du public et oubliée dans la mémoire de la préfecture de police de Paris.

 

Octobre à Paris / réal. Jacques Panijel. DVD, 2012. (944.083 PAN)

Le 17 octobre 1961, une manifestation pacifique d’Algériens est réprimée dans le sang sur ordre de Maurice Papon, préfet de police. Réalisé "à vif", un point de vue sur un crime d’Etat et sur la façon dont une démocratie se joue de la vérité et de la justice au nom de la raison d’Etat. Un film collectif à la rage communicative, un document à voir.

 

Dissimulation d’un massacre (oct. 61). Suivi de Mourir à Charonne, pourquoi ? / réal. Daniel Kupferstein. DVD, 2001-2010. (944.083 6 KUP)

Ce DVD regroupe 2 films qui portent sur des répressions sanglantes de manifestation cotre la guerre d’Algérie.

« 17 octobre 1961" (2001’) : Comment la répression de cette manifestation a été occultée de notre mémoire collective ?

"Mourir à Charonne, pourquoi ? 8 février 1962" (2010) : Une manifestation organisée par les syndicats et partis de gauche en réponse aux attentats menés par l’OAS finit par un massacre.

 

 

Dans l’ombre de Charonne / Désirée et Alain Frappier. Ed. du Mauconduit, 2012. (BD FRA)

A partir du témoignage de Maryse Douek-Tripier, rescapée, cette bande dessinée relate le drame de la station de métro Charonne. Le 8 février 1962, une manifestation est organisée pour dénoncer les agissements de l’OAS et la guerre d’Algérie. Le préfet Maurice Papon donne l’ordre de réprimer cette manifestation. Neuf personnes meurent en essayant de se réfugier dans la bouche de la station Charonne.

 

Vous pouvez découvrir un excellent webdoc de l’Institut National de l’Audiovisuel sur le 17 octobre 1961.

    Date de l'évènement:
  • Du 2 juin 2015 14:21 au 19 septembre 2015 15:21