le 16 octobre 2015

Exposition : 90°_géométries urbaines #1 : danse contemporaine et performance

Chaque semaine nous vous proposons une sélection de documents en lien avec l’exposition.

Cette semaine, la danse contemporaine et la performance, en lien avec la promenade dansée participative conçue par Julie Desprairies (chorégraphe) et Élise Ladoué (danseuse), le vendredi 16 octobre 2015. Pour plus d’information, se reporter au programme disponible ICI.

 

La Performance en danse est apparue avec la danse Post-Modern dans les années 1960. Pour en savoir plus, voici, un choix de documents disponibles à la Médiathèque sur :

 

L’Histoire de la danse 

 

Danser sa vie, art et danse de 1900 à nos jours : exposition, Paris, Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, du 23 novembre 2011 au 2 avril 2012 / sous la direction de Christine Macel, Emma Lavigne. Ed. du Centre Pompidou, 2011 (792.809 DAN)

Exposition consacrée aux rapports que les arts visuels entretiennent avec la danse depuis les débuts du XXe siècle. Trois thèmes principaux articulent le cheminement : la danse des sens, l’abstraction du corps et le corps évènement.

 

La danse au XXe siècle / Marcelle Michel, Isabelle Ginot. Larousse, 1998 (792.809 MIC)

Trace, en parallèle, les deux chemins de l’évolution du classique et de sa contestation, avant de les faire se rejoindre à notre époque, où les chorégraphes puisent sans distinction dans l’héritage classique et dans l’héritage moderne.

 

La performance 

 

Ok girls / film réalisé par Gilles Coudert. DVD, 1998. (792.82 FUR)

Autour du groupe de performers « Dumb Type », créé dans les années 1980 à Kyoto, plusieurs membres actifs ou collaborateurs temporaires se sont lancés dans un activisme social et culturel dénonçant le statut des femmes, régulièrement pour les OK Girls, temporairement pour Bubu de la Madeleine.

 


OK Girls Portrait (extrait) par APRESproduction



 

Les danseurs et chorégraphes pionniers

 

Lucinda Childs  est une danseuse et chorégraphe américaine de danse contemporaine associée au mouvement minimaliste.

 

Lucinda Childs / Réalisé par Patrick Bensard. DVD, 2009 (792.82 CHI)

1962, New York : un groupe d’artistes avant-gardistes crée le Judson Dance Theater qui va bouleverser les fondements de la danse moderne. Lucinda Childs y crée "Carnation" en 1964, son premier solo, un manifeste postmoderniste. Images d’archives, entretiens et extraits de spectacles dessinent le portrait d’une chorégraphe emblématique de la danse contemporaine américaine, dont la créativité toujours à l’œuvre ne cesse de nous surprendre.

 

Post Scriptum Lucinda Childs / Réalisé par Patrick Bensard. DVD, 2011 (792.82 CHI)

Retour sur le premier portrait de Lucinda Childs, et sur ses enjeux, trois ans après le tournage. Sur la célèbre compagnie qu’elle dirigeait à New York à la fin des années 1970, les nombreuses créations qui eurent lieu, alors, dans son loft de Broadway et sur la question de l’enseignement et de la transmission.

 

 

 

 

Merce Cunningham : Chorégraphe majeur du 20e siècle, Merce Cunnigham est aussi l’un de ceux qui ont le plus contribué à définir l’art moderne en collaboration avec d’autres artistes (John Cage, Jasper Johns, Andy Warhol, Nam June Paik…).

 

Cunningham / Raphaël de Gubernatis. B. Coutaz, 1990 (792.82 CUN)

Cunningham est un danseur et chorégraphe qui a donné le mouvement à l’art contemporain. C’est un créateur dont l’œuvre marque le point de rupture entre deux univers, une rupture aussi radicale que dans le domaine de la peinture le fut celle entre la figuration et l’abstraction.

 

Le Danseur et la danse / Merce Cunningham. Belfond, 1988 (792.82 CUN)

A travers ses ballets, l’histoire du chorégraphe qui a fait entrer la danse dans l’art du XXe siècle.

 

Sur les traces de Merce Cunningham / Réalisé par Jean-Michel Plouchard. DVD, 2011 (792.82 CUN)

En 60 ans de création, Merce Cunningham a révolutionné la danse en la libérant des conventions formelles du ballet. Qui est ce personnage mystérieux et charismatique ? Et comment a-t-il révolutionné la danse ? Réponses de ceux qui ont travaillé avec lui et de ceux qu’il a inspirés.

 

 Merce Cunningham dans Variations V, en 1965 : performance expérimentale et collective conçue avec Cage, Paik et le réalisateur Stan VanDerBeek. Sur une scène éclairée par un dispositif vidéo qui diffuse des images tirées de la télévision, les danseurs déambulent à travers des capteurs sensoriels qui déclenchent des sons retravaillés en direct par une équipe de musiciens. En retour, les danseurs improvisent sur ces sons en en déclenchant d’autres.

 

Pour en savoir plus sur Merce Cunnigham, vous trouverez des vidéeos sur le site Numéridanse.tv, première vidéothèque de danse gratuite qui rassemble des milliers d’heures de vidéos, des collections d’artistes nationaux et internationaux, des outils pédagogiques et des milliers de ressources éditorialisées pour comprendre la danse et son histoire. Gérée par une communauté de professionnels, elle est portée et coordonnée par la Maison de la Danse de Lyon.

 

Anna Halprin : danseuse et chorégraphe américaine qui a développé dès les années 1950 avec sa compagnie, le Dancers’ Workshop une pratique et une pensée du mouvement qui ont eu une influence considérable sur le développement de la danse, de la performance, du happening, des arts visuels et de la musique expérimentale.

 

Anna Halprin : Le souffle de la danse / Réalisé par Ruedi Gerber. DVD, 2013 (792.82 HAL)


My Lunch with Anna / Réalisé par Alain Buffard. DVD, 2008 (792.84 BUF)

Chorégraphe californienne, Anna Halprin a joué un rôle essentiel dans la danse, qu’elle envisage comme un élément de mobilité sociale. Depuis les années 1960, elle a poursuivi ses recherches et son enseignement, introduit des notions fondamentales comme les célèbres "tasks and actions". Alain Buffard met en scène leur rencontre en une suite de séquences parlées-dansées, un dialogue entre deux générations de chorégraphes et performers. 

 

Who says I have to dance in a teater… / Réalisé par Jacqueline Caux. DVD, 2012 (792.82 HAL)

Ce film est tourné à Paris où, invitée pour la première fois en 2004, à l’âge de 84 ans, Anne Halprin remontait trois pièces emblématiques de son œuvre. Il est aussi tourné en Californie où elle vit et travaille depuis le milieu des années 1950. Ce film permet d’appréhender une conception tout à fait singulière de l’art chorégraphique : pour Anna Halprin, en effet, "la danse n’a pas à être belle, elle fait simplement partie de la vie".

 

La danse et la performance aujourd’hui 

 

Jérôme Bel : Jérôme Bel est le chorégraphe qui a introduit le ready-made dans la danse. Avec des pièces où les danseurs sont habillés avec leurs propres vêtements, dansant peu, voire parfois pas du tout.

The show must go on est sa pièce la plus célèbre. Par ces provocations, Jérôme Bel invite les spectateurs à se demander « quand » il y a danse.

 

Julie Desprairies : Depuis 15 ans, la Compagnie des prairies crée des projets in situ, pour l’architecture, la ville, le paysage. Ses chorégraphies sont écrites et présentées dans les bâtiments, dont les caractéristiques spatiales, historiques, humaines orientent ses choix dramaturgiques, plastiques et chorégraphiques. Elle revendique une danse appliquée (comme on parle d’« art appliqué »), le corps servant d’outil de mesure des espaces construits. L’envergure des créations est déterminée par le site.
Il s’agit pour Julie Desprairies de « révéler le mouvement des lieux ».

 

Là commence le ciel, 2006

 

Une performance de Julie Desprairies pour la Nuit Blanche, 2012

 

Et en ce moment au Centre Cuturel Suisse à Paris, un projet consacré à la performance

 

Du 22 octobre au 13 décembre, vous pouvez suivre PerformanceProcess. A l’occasion de ses 30 ans« le CCS a imaginé un projet consacré à la performance, médium aux multiples définitions et aux confins de plusieurs disciplines. PerformanceProcess propose une approche subjective de la performance en Suisse de 1960 à 2015, à travers les oeuvres de 46 artistes, compagnies ou groupes ».