le 1er juillet 2010

Chroniques polar & BD | juillet 2010

Une sélection personnelle de romans et bandes dessinées !

Retrouvez quelques chroniques rapides sur une sélection de polars et bandes dessinées.

Logo de l’article : Francesco Marino

Romans policiers

Starvation Lake, de Bryan Gruley - éd. du Cherche Midi

© Starvation Lake / Bryan Gruley. Le Cherche midiGus Carpenter revient dans sa ville natale, à Starvation Lake dans le Michigan, après un mystérieux scandale, pour s’occuper du journal local. Lorsque la motoneige de Jack Blackburn, disparu vingt ans plus tôt, est retrouvée, Gus lance sa propre enquête. La communauté se révèle secrète et étrange.

- Très axée autour du hockey sur glace, cette histoire pourrait nous paraître un peu lointaine mais le récit de Bryan Gruley tient bien la route. Gus Carpenter, le narrateur, est doublement concerné par la disparition de Jack Blackburn, l’ancien coach de l’équipe : adolescent, il a été l’un des éléments clé de l’équipe, et au titre de journaliste, il va mener ses propres investigations sur la mort étrange du coach. Une plongée dans l’histoire et les secrets de la ville de Starvation Lake, tous les protagonistes de l’époque étant réunis, où les souvenirs du Gus Carpenter adolescent vont se heurter à une réalité beaucoup moins sympathique.

Une chronique plus que complète sur le site Action-Suspense de Claude Le Nocher.


J’ai confiance en toi / Massimo Carlotto, Francesco Abate - Métailié (noir)

© J'ai confiance en toi / Massimo Carlotto, Francisco Abate. MétailiéPropriétaire à Cagliari d’un restaurant gastronomique et chic, l’élégant et respectable notable Gigi Vianello accumule surtout d’énormes profits dans le trafic international d’aliments avariés et trafiqués réservés aux magasins discount. Son regard cynique et son goût de la manipulation nous révèlent les mille horreurs alimentaires dont nous faisons malgré nous notre pain quotidien. Mais à la suite d’une malencontreuse liaison avec une belle paumée saisie par la bigoterie, tout va se retourner contre lui.

- Avec l’italien Massimo Carlotto, on est sûr d’une chose : il aime raconter l’histoire de héros peu sympathiques, escrocs cyniques et sans états d’âme, n’hésitant pas à retourner leur veste si besoin. Gigi Vianello rentre parfaitement dans ce cadre et le récit sec et nerveux de ses trafics fait froid dans le dos tant il est criant de vérité et parfaitement plausible. Un roman écrit en collaboration avec Francisco Abate. A déguster sans modération mais avec courage !

Plus d’infos sur le blog de Jean-Marc Laherrère Actu-du-noir


Le camp des morts / Craig Johnson - Gallmeister (Noire)

© Le camp des morts / Craig Johnson. GallmeisterLorsque Mari Baroja est empoisonnée à la maison de retraite de Duarnt, Wyoming, l’enquête du shérif Walt Longmire le replonge cinquante ans en arrière, dans le passé mystérieux de cette femme et dans celui de son mentor, le shérif Lucian Connally. D’autres meurtres surviennent et Longmire se lance à la poursuite de l’assassin dans les hautes plaines enneigées, aidé de son ami Henri Standing Bear.

- On avait découvert Walt Longmire, le shériff du comté d’Absaroka, Wyoming, dans Little Bird, paru en 2009. Et c’est avec un immense plaisir que l’’on retrouve tous les protagonistes dans ce second récit, toujours aussi enneigé. Des personnages bien campés, rudes mais chaleureux, des paysages tourmentés et malmenés, des mystères qui tiennent à l’histoire locale, mêlant communautés indiennes (Crow et Cheyenne), blanches et même dans ce récit, basques, et une écriture sans fioritures, efficace et pas dénuée d’humour.

Retrouvez l’interview de Craig Johnson par Christophe Dupuis, libraire passionné de polar, sur le site de sa librairie entre2noirs.


Lonely Betty / Joseph Incardona - éd. Finitude

© Lonely Betty / Joseph Incardona. FinitudeLa veille de Noël, dans une petite ville du Maine, Betty Holmes fête ses 100 ans. Mais l’ancienne institutrice a décidé de lever le voile sur certains de ses anciens élèves et sur une disparition vieille de soixante ans. Une parodie de roman noir.

- Un récit vif et plein d’humour, qui se lit sans modération ! Les personnages sont rapidement mais parfaitement campés, le récit se veut un pastiche de roman noir et le suisse Joseph Incardona a d’ailleurs dédié son roman à Richard Bachman, plus connu sous le nom de Stephen King... Ne ratez pas la fin !

Retrouvez l’avis de Patrick Galmel sur le site Pol’Art Noir


Propriétés privées / Pascale Fonteneau - Actes Sud (Actes noirs)

© Propriétés privées / Pascale Fonteneau. Actes SudDans le lotissement des Fleurs, on est jamais mieux surveillé que par ses voisins. Malgré l’organisation des habitants en milice, des cadavres imprévus sont découverts. Un roman grinçant qui dénonce les dérives sécuritaires.
- Pascale Fonteneau, dans une rencontre organisée par la Maison des écrivains et de la littérature, faisait ce constat simple : il n’y a rien de plus encombrant qu’un cadavre. Et la découverte du macchabée dans le lotissement dans lequel vit Henri Frot ne dérogera pas à la règle ! Avec beaucoup d’humour noir, Pascale Fonteneau nous invite à suivre l’histoire d’un pauvre gars dépassé par les événements. Personnage plutôt anonyme et peu aimable, ayant vécu pendant 25 ans dans ce lotissement, Henri Frot, la cinquantaine, au chômage, séparé depuis peu de sa femme, se retrouve plongé dans des secrets de voisinage sordides pour des histoires qu’il avait toujours ignorées jusque-là. Connaissez-vous vraiment vos voisins ?

Bandes dessinées

Ikigami, de Motorô Mase - éd. Asuka

© Ikigami / Motorô Mase. Asaka © Ikigami / Motorô Mase. Asaka © Ikigami / Motorô Mase. Asaka

M. Fujimoto, du service d’état civil de la mairie, vient remettre, en pleine nuit, à une femme le préavis de décès de son fils, Yosuke. Ce dernier fait partie des enfants auxquels a été administré un vaccin contenant une substance susceptible d’entraîner la mort entre l’âge de 18 et de 25 ans, au nom d’une loi sur le maintien de la prospérité nationale.

- Ikigami est un manga japonais avec pour l’instant 6 volumes traduits. L’ikigami, le courrier officiel qui vous avertit de votre mort imminente et programmée, est ainsi distribué par le jeune fonctionnaire Fujimoto et c’est en suivant en parallèle son cheminement personnel et les histoires des différentes victimes programmées que l’on va avancer dans ce manga. L’injustice marque souvent la plupart de ces récits et l’impuissance des différents protagonistes fait froid dans le dos. Car dans la société japonaise décrite par Motorô Mase, on ne peut pas critiquer la loi sur le maintien de la prospérité nationale sous peine d’être à son tour vacciné. Une histoire troublante, la condamnation à mort aléatoire semble agir comme une épée de Damoclès au-dessus de la tête des jeunes adultes, et une idée polémique qui, aux dires de Motorô Mase, ne semblerait pas si éloignée que ça de la société japonaise contemporaine !

A lire : l’article de Stéphane Jarno dans Télérama.


Essex County : Ontario, Canada / Jeff Lemire - Futuropolis, 2010

© Essex County / Jeff Lemire. FuturopolisLester Papineau, 10 ans, vit chez son oncle fermier, depuis la mort de sa mère. Son amitié avec Jimmy Lebeuf, un épicier un peu simplet, est vue d’un mauvais oeil. Vince et Lou Lebeuf, vedettes de l’équipe de hockey, voient leur amitié anéantie pour une aventure amoureuse. Anne Byrne, infirmière à domicile, est le témoin de ces histoires de village et secrets de famille.

- Un récit graphique touchant qui couvre l’histoire d’une famille sur plusieurs générations. Le dessin en noir et blanc, au trait dur et anguleux, rend assez bien compte de l’aspect heurté de la vie des tous les personnages que l’on découvre dans Essex County et de leurs relations faites de douleur, séparation et retrouvailles.

Plus d’infos sur le site Benzine.


Walking Dead / dessin : Charlie Adlard ; scénario : Robert Kirkman - Delcourt

© Walking Dead / Charlie Adlard. Delcourt © Walking Dead / Charlie Adlard. Delcourt © Walking Dead / Charlie Adlard. Delcourt

Ravagée par une mystérieuse épidémie, la Terre est devenue un cimetière à ciel ouvert, peuplé de zombies qui chassent les derniers humains pour s’en repaître. Rick, policier, se réveille à l’hôpital de son long coma pour découvrir ce que son monde est devenu. Il se met en quête de sa femme et de son fils.

- Une série qui court depuis 2007 et qui en est à son 11e volume. Terrifiante et terriblement réaliste (pour peu qu’un zombie puisse être réel...), l’histoire se veut plutôt le récit d’un groupe d’homme, de femmes et d’enfants qui tentent de survivre dans un monde dont il ne subsiste que les restes... Survie, fuite, recherche de nourriture et surtout, comment rester humain et civilisé dans un monde qui n’a plus aucun repère. Même si le récit s’étire un peu en longueur depuis 2-3 tomes, on reste glacé d’effroi en suivant cette aventure qui devrait être prochainement adaptée en série aux USA courant 2010.


Notes, vol. 4 : Songe est mensonge / Boulet. Delcourt (Shampooing

© Songe est mensonge / Boulet. DelcourtReprise de pages de www.bouletcorp.com, le blog tenu par Boulet depuis 2004 : vie quotidienne, musique, télévision, auteurs de BD, nourriture et péremption, etc. Pages mises en ligne de juillet 2007 à juillet 2008.

- Voici le volume 4 des notes issues du blog de Boulet, et c’est toujours un régal que de parcourir les "extraordinaires" aventures de son avatar.

Vous pouvez aussi découvrir ses notes en "live" sur son blog en allant directement sur Bouletcorp !

Bonnes lectures !

P.

Pour retrouver toutes les dernières listes de nouveautés polar, c’est ici, pour la bande dessinée, c’est plutôt ici et pour accéder au catalogue en ligne de la Médiathèque, ça sera ici !