le 30 janvier

COUPS DE COEUR DES DISCOTHECAIRES 2015

Une sélection de CD, DVD et livres en rock, jazz, musique classique, chanson française et musiques du monde du département Musique !


ROCK

 

- Feu ! Chatterton : Ici le jour (a tout enseveli), Barclay, 2015 - 2 FEU 20

 

Après un EP autoproduit et récompensé par de nombreux prix, les cinq dandy parisiens reviennent avec un nouvel album, enregistré en Suède, riche, précieux et envoûtant. Leur univers décalé est un mélange de poésie romantique du 19ème siècle, de hip hop et de rock. Les mélodies soignées peuvent partir dans des orchestrations entraînantes dignes du dancefloor et toujours maîtrisées. A l’aise sur scène, ils se connaissent bien, dégagent une belle énergie et s’imposent comme la révélation de la chanson rock française.

 

En savoir plus

 

 

 

- FFS : FFS , Domino recording, 2015 - 2 FFS 50

 

FFS c’est la fusion entre les frères Mael des Sparks, groupe des années 70-80 qui avait opéré le rapprochement entre glam rock et disco, avec le groupe écossais des Franz Ferdinand. Vouée d’une mutuelle admiration, leur union a mis un certain temps à aboutir mais le résultat est admirable et rare : une verve excentrique, des voix aigües sautillantes entre cabaret, rock et dance music. Cette fusion est une réussite car ils ont su suivre leurs instincts respectifs et trouver le point où ils se croisaient : ils ont su trouver un son commun. La mayonnaise a pris, le résultat est savoureux !

 

En savoir plus

 

 

- Julia Holter : Have you in my wilderness, Domino recording, 2015 - 2 HOL 20

Avec la parution de ce quatrième opus, la jeune songwritteuse californienne sort de l’ombre en livrant un album plus accessible, plus lumineux. Digne héritière de l’univers de John cale et Nico, ses nouvelles chansons vont du folk au jazz en passant par la pop, à travers des instruments acoustiques pour que le son soit plus naturel. On décèle une poésie cryptée et intime d’une fascinante beauté.

 

 

- Other Lives : Rituals, Play it again Ssam, 2015 - 2 OTH 20

Quatre ans après leur premier album Tamer Animals, le groupe d’Oklahoma Other Lives revient avec un sublime album moins folk que le précédent, au climat plus pop mais tout aussi éthéré, mélancolique et cinématographique. Le morceau Pyramids illustre la légèreté des arrangements d’une subtilité éclatante mariés aux voix d’une sonorité élégante, raffinée et aux guitares dont les boucles entêtantes et ondoyantes hypnotisent et offrent une pop stratosphérique !

En savoir plus

 

 

- Rover : Let it glow, Cinq7, 2015 - 2 ROV 20

 

Rover revient avec un deuxième album flamboyant ! Conçu comme un album concept digne des Seventies, le chanteur français à la voix de crooner a tout fait, tout écrit, souvent la nuit. Il a enregistré dans les conditions de l’analogique, on entend les bruits extérieurs, il trouve cela plus vivant. Cela donne un album plus expérimental, instinctif et cohérent. Et puis il y a cette voix cristalline, ce timbre angélique qui nous fait craquer ; les arrangements instrumentaux sont tout aussi sublimes. Il y a du Bowie, du Gainsbourg dans l’univers de Rover, un chanteur au rock élégant !

 

Site officiel

 

 

 

 

- Tame Impala : Currents, Modular recordings, 2015 - 2 TAM 20

 

Le troisième album du groupe australien est toujours aussi psychédélique avec encore plus de pop électro planante. Les guitares s’effacent un peu au profit des synthétiseurs, il y a moins de distorsion sonore car le chanteur, tête pensante du groupe, voulait que le message soit plus audible. De même, sa voix est plus naturelle, moins dissimulée sous les effets électro ; il a pris confiance en son chant. Kevin Parker a tout fait tout seul et cela donne une cohérence à cet album. Currents apparait plus funk, sur les traces des français de Daft Punk

 

En savoir plus

 

 

- Neil Young : The Monsanto years, Reprise Records, 2015 - 2 YOU 60

 

Avec la production de son 36ème album, le rocker canadien livre un brûlot écologique contre le géant de l’agroalimentaire Monsanto. Avec des mélodies simples, country, il défend cette cause qui lui tient à cœur depuis tant d’années : l’environnement et creuse le sillon d’un rock rebel, militant et passionné. Le ton enjoué et décalé qu’il utilise sur certains titres, a rock star bucks a coffee shop, notamment n’en parait que plus caustique. Pour l’accompagner dans cette aventure, Neil Young a fait appel à un groupe qui l’a vraiment stimulé et qu’il a magnifiquement bien dirigé : les californiens de Promise of the Real, composé entre autres des deux fils de Willie Nelson, nourris au country du père mais aussi au rock folk du Canadien. Il y a de l’intensité et de la progression dans cet album avec des musiciens qui n’ont d’autre ambition que de servir la musique du "loner" par des arrangements mélodiques et efficaces.

 

En savoir plus

 

 

 

DVD

 

- Marc Dixon : Arno : comme les hommes , WEA, 1999 - 781.66 ARN

 

Arno aime la vie, il aime les gens, il aime l’art, les bons vins aussi... Il suit toujours son instinct et son odorat. Quand il choisit des musiciens, ils ne doivent pas seulement être doués et authentiques, ils doivent aussi avoir un "bon karma". Arno ne fait ni dans la religion ni dans la politique, il n’a pas de message, se considère juste comme un chanteur de charme. Il reconnaît volontiers ne pas être attaché aux biens matériels et le blues reste son unique référence, son port d’attache. D’ailleurs il est toujours en voyage et c’est dans le train qu’il compose la plupart de ses chansons... De l’aube au crépuscule, Arno le solitaire se livre dans ce documentaire intimiste conçu comme un voyage dans le temps et l’espace. Tout à la fois road movie et huis clos, une rencontre passionnante entre deux hommes, en noir.

 

 

- Brett Morgen : Cobain : montage of heck , Universal pictures video, 2015 - 781.66 COB

 

Salué comme étant le plus intime et le plus innovant documentaire jamais réalisé sur le chanteur, c’est le premier portrait intégralement autorisé de celui qui a marqué toute une génération. Créatif et profond, le film est une plongée cinématographique viscérale dans la vie d’un artiste en désaccord avec le monde qui l’entoure. Le réalisateur Brett Morgen opère un savant mélange d’extraits racontés en dessins et d’archives inédites de Cobain (dessins, musiques et vidéos de famille), ainsi que des interviews jamais dévoilées de sa famille et de ses plus proches confidents, notamment sa femme Courtney Love. Des premières années de Kurt à Aberdeen, sa ville natale, jusqu’au sommet de sa gloire, les fans et la génération Nirvana découvriront du contenu inédit sur Kurt Cobain ; et pour ceux qui ont récemment connu l’homme et sa musique, ils comprendront mieux ce qui fait de lui une icône intemporelle. Une œuvre incontournable à ne surtout pas manquer !

 

 

- Jane Pollard, Iain Forsyth, Nick Cave : 20 000 jours sur terre = 20 000 Days on Earth , Carlotta films, 2015 - 781.66 CAV

 

24 heures dans la vie de la célèbre rock star d’origine australienne Nick Cave. Une journée en apparence comme les autres, mais où les notions de réalité et de fiction finissent par se brouiller et s’entrelacer… Récompensé au dernier festival de Sundance par les prix de la mise en scène et du montage dans la catégorie « World Cinema Documentary », 20 000 Jours sur Terre est une œuvre hybride, à la frontière du documentaire et de la fiction, sur le musicien Nick Cave, icône du rock depuis les années 1980 avec son groupe Nick Cave & The Bad Seeds. Une plongée fascinante dans l’esprit d’un artiste majeur de ces trois dernières décennies, doublée d’un choc esthétique qui révolutionne en grande pompe le paysage du documentaire musical.

 

 

- A.J Schnack : Kurt Cobain : about a son , ED distribution, 2006 - 781.66 COB

 

Pour les besoins d’un livre, le journaliste Michael Azerrad s’était longuement entretenu avec Kurt Cobain, leader du groupe Nirvana. De ces discussions restent plus de 25 heures d’enregistrements inédits, dans lesquels le chanteur raconte sa vie, de son enfance à la gloire qu’il avait tant de mal à gérer, en passant par les grandes découvertes musicales de son adolescence...

 

 

- Frank Zappa : Roxy the movie , Eagle Vision, 2015 - 2 ZAP 00

 

Pour la première fois, le célèbre concert du virtuose et expérimental Frank Zappa va voir le jour en DVD, en octobre. Auréolé d’une réputation d’objet culte, cet enregistrement effectué dans le célèbre club de Los Angeles est emblématique des grandes années créatrices du musicien. Après que son fils Dweezil Zappa se soit produit en concert à Paris le 20 octobre 2015, un concert légendaire de l’artiste sortira le 30 octobre 2015 en DVD/Blue Ray. Roxy the movie a été filmé les 7, 9 et 10 décembre 1973 dans le mythique club de Los Angeles, le Roxy. Ces deux heures de show délirant ont été restaurées en haute-définition et remastérisées par Bruce Botnick.

 

 

LIVRES

 

- Gilles Deleux : Arno : putain, putain une biographie , Le mot et le reste, 2015 - 781.66 ARN

 

« Putain, putain, c’est vachement bien, nous sommes quand même tous des Européens ! » En 1983, Arno Hintjens, alors leader de T.C. Matic, exprime sur fond de rock bruitiste la jubilation éprouvée à mêler les styles et les langues, le blues et la new wave, l’anglais, le flamand et le français. L’Ostendais a longtemps rêvé d’Amérique et de Swinging London, s’essayant aux sons des autres avant d’assumer le cosmopolitisme particulier formé par le croisement de ses influences et de ses origines, trouvant là sa voix et la reconnaissance. En groupe puis en solo, le chanteur ne s’interdit rien, rock agressif et java, reprise des Filles du bord de mer d’Adamo, pochettes mêlant les corps et leurs couleurs, paroles surréalistes ou crues, toujours sur un fil intense et sincère. Fruit d’années de recherches et de nombreux entretiens, Arno, putain, putain, une biographie propose le récit de cette carrière unique.

 

- Benjamin Petrover : Ils ont tué mon disque ! , First, 2015 - 780.9 PET

 

Depuis dix ans, les amateurs de musique vivent une véritable révolution. Clips sur Youtube, Flow de Deezer, abonnements à Spotify et bibliothèques iTunes remplacent peu à peu les CD. Jamais nous n’aurions pu imaginer pouvoir accéder à autant de chansons un en seul clic. Mais à quel prix ? Producteurs, politiques, artistes, médias, géants de l’Internet, et le public lui même, ont transformé le passage à l’ère de l’immatériel en un immense champ de bataille. Le disque a failli en mourir. Il fut le premier, bien avant la presse, le livre et le cinéma, à subir le tsunami Internet. Comment comprendre cette révolution qui s’est opérée sous nos yeux ? Comment les artistes vivront-ils demain de leur musique ? Cinquante témoins acteurs de cette industrie du rêve ont accepté de répondre à cette grande enquête. Des récits, des souvenirs, des révélations, des anecdotes, pour raconter la fabuleuse saga de la musique enregistrée, du faste de l’époque Salut les copains, en passant par les années du tout marketing et du top 50, jusqu’à la crise provoquée par le téléchargement illégal, la révolution MP3, le chemin de croix Hadopi, le nouvel espoir du streaming ainsi que la surprenante renaissance du vinyle. Une enquête pour savoir si l’on pourra encore demain donner " tout pour la musique ".

 

- Christophe Delbrouck : Frank Zappa et les mères de l’invention, vol. 1 : 1940-1972 , Le Castor Astral, 2014 - 781.66 ZAP

 

Cet ouvrage, chronologique et pratique, se veut un outil susceptible de toujours aiguiser la curiosité des amoureux de Frank Zappa, que ceux-ci soient néophytes ou assidus. De nombreux éléments jusque-là inconnus devaient être mis en lumière concernant le travail de montage, de collage, et la provenance des sources musicales. Un livre incontournable sur la partie la plus passionnante de l’œuvre de Zappa.

 

- Jean-Noël Levavasseur, dir. : Motörhead, 24 histoires pour Lemmy , Camion Blanc, 2015 - 781.66 MOT

24 nouvelles par 24 auteurs pour rendre hommage à Lemmy Kilmister, chanteur du groupe de métal Motörhead, décédé le 28 décembre 2015.

 

 

BLUES - JAZZ

 

- Pura : Sacred seed , Nueva Onda recordsInfectious Music, 2014 - 1 PUR 10

 

“Ma musique est un melting-pot directement connecté à mes racines : je suis indienne Tuscarora par ma mère, qui avait aussi des ancêtres noirs…Le blues coule dans mon sang." Pour Sacred seed (Graine sacrée) composé sur le label français Nueva Onda Records, Pura Fé continue d’explorer différents univers musicaux tout en restant connectée à ses origines. Sur des compositions qui puisent leur force dans la tradition amérindienne pré-blues et sur des textes qui racontent les convictions humanistes de leur auteur, elle signe là son album à la fois le plus intime et le plus aventureux, sous l’impulsion du producteur Mathis Haug.

 

Site officiel

 

 

 

- Charlie Haden, Gonzalo Rubalcaba : Tokyo adagio , Impulse, 2015 - 1 HAD 50

 

Tokyo adagio, nouvel album posthume de Charlie Haden (1937-2014), marque l’ultime étape de la très fructueuse collaboration entre le contrebassiste américain et le pianiste prodige Gonzalo Rubalcaba, entamée dès 1986 lors de leur première rencontre à Cuba. Enregistré lors d’une série de concerts donnés au club Blue Note de Tokyo au printemps 2005, ce live retranscrit toute la complicité, l’intimité et l’intensité de leur relation artistique.

 

 

- Christian Scott : Stretch music, Ropeadope, 2015 - 1 SCO 90

 

“La liberté est ce qui définit le jazz. Les anciennes références ont une valeur et doivent donc être respectées, mais je pense qu’il est tout aussi important d’être ouvert à ce qui vient prochainement ». Avec Stretch music, le trompettiste surdoué de la Nouvelle-Orléans, figure emblématique de cette nouvelle génération de jazzmen à l’instar de Robert Glasper & Ambrose Akinmusire, capables grâce à leur talent de bousculer les conventions du genre pour l’ouvrir à de nouveaux horizons, le sortir de l’image poussiéreuse qu’il peut parfois avoir et prouver que le jazz peut encore s’ouvrir à la culture contemporaine. Avec Stretch music, Christian Scott poursuit sa quête d’une musique hybride, universelle, qui irait au-delà des genres.

 

Site officiel

 

 

 

 

MUSIQUE CLASSIQUE ET CONTEMPORAINE

 

- Julie Fuchs : Yes !, Decca, 2015 - 399 FUC

 

Sur des airs poétiques, politiques ou coquins de l’entre-deux-guerres mis en musique par Honegger, Ravel ou Poulenc, la jeune soprano signe avec Yes ! son premier opus chez Deutsche Grammophon. Les textes à l’honneur développent des thématiques largement discutées après 1918 : pacifisme, féminisme et libération des mœurs, qui trouvent une nouvelle résonance après-guerre dans l’opéra-bouffe de Poulenc, Les Mamelles de Tirésias, dont la modernité et l’irrépressible fantaisie plongent leurs racines dans les vibrionnantes années folles où Paris était encore la Capitale du monde.

 

Site officiel

 

 

 

- La Tempête ; Simon-Pierre Bestion : The Tempest : inspired by Shakespeare, Alpha Classics, Outhere, 2015 - 3 BES 30

 

La compagnie vocale et instrumentale La Tempête, dirigée par Simon-Pierre Bestion, présente sa nouvelle création The Tempest, spectacle musical et chorégraphique fruit de l’adaptation de la dernière œuvre du maître anglais William Shakespeare. A la base de ce projet : l’envie commune d’une compagnie de jeunes musiciens professionnels d’offrir un spectacle / concert total. Une dimension profondément moderne se dégage de cette confrontation entre des œuvres anglaises du 17ème siècle (Henry Purcell, John Locke) et des œuvres des 20 et 21ème siècles (Philippe Hersant, Franck Martin et Thierry Pecou). Relevant d’univers musicaux bien différents, chaque composition est cependant largement inspirée des thèmes fondateurs de l’œuvre de Shakespeare, afin de restituer le suave et fort accent de cette langue. Un disque remarquable.

 

 

 

- Reinhard Keiser : Markus-Passion, Mirare, 2015 - 3 KEI 45

 

Les Passions avant Bach : il y en eut beaucoup. Il faut découvrir celle de Keiser ; Bach l’admirait au point d’avoir dirigé cette Passion selon Saint Marc à Weimar et de l’avoir choisie pour la faire entendre à Leipzig à deux reprises. Sous la direction musicale de Joël Suhubiette et Amandine Beyer, les ensembles Jacques Moderne et Gli Incogniti accordent si harmonieusement les voix humaines et instrumentales que texte et musique semblent ne faire qu’un.

 

 

LIVRE

 

- Francis Wolff : Pourquoi la musique ?, Fayard, 2015 - 780.1 WOL

 

Pourquoi la musique nous émeut-elle, nous fait danser, est présente partout dans le monde ? Autant de questions sur la musique, des plus simples aux plus métaphysiques dans ce livre érudit et passionnant. Francis Wolff est philosophe, professeur à l’Ecole Normale Supérieure ; il a consacré une part importante de son enseignement à la musique.

 

Site de pourquoi la musique qui propose 88 extraits de musiques commentées dans le livre.

 

 

 

CHANSON FRANCAISE

 

- Elles s’y promènent : C’est la voix de la terre, Homerecords.be, 2015 - 090 ELL 4

 

C’est la voix de la terre est un album de chansons traditionnelles de Belgique, de France et du Québec interprétées par le duo vocal belge Elles s’y promènent, composé de Florence Laloy et Christine Lurquin. Chantant en monodie, en polyphonie, a cappella ou bien en quartet avec Luc Pilartz aux violons et Osvaldo Hernandez-Napoles aux percussions, les deux complices revisitent avec sensibilité des trésors multiséculaires du répertoire francophone : chanson à répondre, à chanter, à raconter, chansons d’amour, de moisson... Choisis parmi la musique du Limousin, du Cantal, de Gaspésie, de Bretagne et du Hainaut, ces chants de tradition orale, universels et intemporels résonnent en nous comme un souvenir d’enfance, touchant nos cœurs tout en nous donnant l’envie de danser. Alors laissons-nous emporter !

 

En savoir plus

 

 

- La Grande Sophie : Nos histoires, Polydor, 2015 - 099 GRA

 

Reconnue et récompensée pour ses précédents albums, La Grande Sophie fait maintenant partie des artistes incontournables de la "nouvelle scène française" notamment pour sa voix ample et toujours claire, sa grande richesse mélodique, sa faculté à dessiner son propre chemin entre pop et chanson ou encore la sincérité pudique de ses textes. Dans son septième opus, Nos histoires, elle élargit son univers, dans le fond comme dans la forme, avec plusieurs petits bijoux hypnotiques et enivrants : Ma colère, composition rock noire et sombre aux sonorités saturées ; Maria Yudina, évocation en clair-obscur d’une pianiste russe opposante à Staline ; Hanoï, tableau impressionniste d’une ville qui ne vous lâche plus (en référence à la dernière ville de sa précédente tournée et où est né ce disque) ; Tu dors, son premier piano-voix (avec Jeanne Cherhal ), le doux, nu et aérien Je n’ai rien vu venir, inspiré du livre Jours sans faim de Delphine de Vigan)… Des chansons que l’on s’approprie rapidement et qui font de cet album un grand moment d’émotions.

 

Site officiel

 

 

 

- Chloé Lacan : Ménage à trois, Blue line, 2015 - 099 LAC

 

Après neuf ans passés au sein du groupe la Crevette d’Acier et quatre ans consacrés aux Plaisirs Solitaires, son spectacle solo, Chloé Lacan revient avec un nouvel album, Ménage à Trois, où elle s’entoure de deux complices multi-instrumentistes : Nicolas Cloche et Brice Perda. Fidèle à son accordéon, qu’elle balade avec énergie du jazz au maloya en passant par le tango ou le rock, la chanteuse multiplie les facettes. Tantôt théâtrale, tantôt intimiste mais toujours sur le registre de l’humour et de la dérision, elle ne se fixe aucune limite : « chanter la mort en dansant, mêler le blues et l’opéra, susurrer du Chopin, hurler de rire pour faire la nique au temps… ». Qu’elle parle de folies ordinaires, de couple, de condition féminine, de famille ou de vieillesse, tout chez elle est toujours sur le fil, dans les rires comme dans les larmes. C’est sans doute ce qui fait son charme.

 

Site oficiel

 

 

 

 

- Bastien Lallement : La Maison haute, Zamora, Les heures du jour, 2014 - 099 LAL

Site officiel

 

La Maison haute est le quatrième album solo de Bastien Lallemant, auteur-compositeur-interprète discret et sensible, qui, depuis 2003, déclame sa poésie avec une voix grave et une diction distinguée et nonchalante à la Gainsbourg époque Melody Nelson. Malgré les critiques bienveillantes, il ne s’est pas précipité depuis son précédent opus Le verger, sorti il y a cinq ans. Il a préféré se consacrer à des expériences singulières : les siestes musicales, des concerts acoustiques à écouter allongé et les yeux fermés. C’est d’ailleurs dans ces moments d’abandon dans l’obscurité qu’il a testé en live les douze histoires chantées, aux relents de meurtres ou de ruptures amoureuses, qui constituent cet opus. Satisfait, il les a enregistrées en studio avec ses complices de sieste : JP Nataf et Seb Martel (les « réalisateurs »), Maëva Le Berre, Albin de la Simone, Maissiat, Françoiz Breut, Katel, Diane Sorel, les Innocents… Une écriture ciselée, une musique subtilement travaillée avec des clins d’œil délibérés au rock américain et des arrangements riches en surprises qui démontrent un remarquable sens de la mise en scène sonore, une interprétation sobre et élégante : tels sont les ingrédients majeurs de ce bel album.

 

 

MUSIQUE DU MONDE

 

- Noëmi Waysfeld et Blik : Alfama, AWZ records, 2015 - 001 WAY 7

 

Dans cet album, Noëmi Waysfeld et son groupe Blik revisitent en yiddish des chansons de la grande reine du fado, Amália Rodrigues. Cela donne un beau voyage musical teinté de douce mélancolie entre saudade portugaise et zal polonais, des balades traditionnelles ayant en commun l’exil, la nostalgie, le destin et la solitude des femmes endeuillées ou esseulées, loin de leur bien-aimé parti en mer ou emporté par les guerres. L’interprétation de cette jeune chanteuse française est très émouvante et les orchestrations où sont invités la violoniste Sarah Nemtanu, le pianiste Guillaume de Chassy et le trompettiste David Enhco dégagent une atmosphère particulièrement envoûtante. Une réussite !

 

Site officiel

 

 

 

- Blick Bassy : Akö, No format !, 2015 - 015 BAS 7

 

Avec Akö, son troisième album, le chanteur camerounais Blick Bassy nous transporte entre son Afrique natale et le delta du Mississippi. Sur des balades intimistes, il évoque la vie africaine, le village, les traditions, l’éducation, la transmission du savoir des ancêtres, et l’avenir. Sa musique, dépouillée et minimaliste, a la patine des vieux blues, avec pour entourer une guitare ou un banjo, simplement les pickings d’un violoncelle, les soupirs d’un trombone et les plaintes d’un harmonica. De ce voyage entre rhythm’n’blues et berceuse folk murmurante, on revient séduit et heureux. Un disque lumineux et inspiré.

 

Site officiel

 

 

 

- Dom La Nena : Soyo, Six degrees, 2015 - 049 DOM 7

 

Brésilienne de naissance et Française d’adoption, Dominique Pinto, alias Dom La Nena affirme avec ce deuxième album son identité musicale : un folk fragile et aérien agrémenté des rythmiques de son pays d’origine et de saudade. Auteur-compositeur, elle endosse aussi tous les arrangements et chacune des parties vocales et instrumentales (violoncelle, piano, guitare, percussions). Elle chante en portugais, en espagnol, en anglais et même en français – une première pour elle - sur le refrain de la jolie ritournelle Juste une chanson. Après avoir accompagné de grands noms tels que Jane Birkin, Camille, Sophie Hunger, Coming Soon, Étienne Daho, Rosemary Standley ou encore Piers Faccini, Dom La Nena travaille désormais pour elle : une excellente chose pour nos oreilles !

 

Site officiel

 

 

 

 

- Pierre Lapointe : Paris tristesse, Audiogram, 2014 - 063 LAP 7

 

Dix ans après son premier album, l’auteur-compositeur-interprète québécois Pierre Lapointe revisite son répertoire en piano-voix. Il y intègre des morceaux récents ainsi que trois reprises de Ferré, Barbara et Aznavour. Simplicité est le maître mot de ce Paris Tristesse car pourquoi multiplier les arrangements, les innovations sonores, les effets et les samples, quand un piano, une voix et des beaux textes suffisent à faire passer l’émotion. Dépouillés et au verbe particulièrement libre, les titres les plus récents parlent d’amour perdu, de tristesse et de solitude, des thèmes malheureux certes, mais qui nous touchent profondément et nous emportent, grâce notamment à la fougue de leur interprétation.

 

Site officiel

 

 

 

- Redi Hasa, Maria Mazzotta : Ura, Finisterre, 2014 - 075 HAS 3

 

Depuis 2010, la chanteuse italienne Maria Mazzotta et le violoncelliste albanais Redi Hasa ont bâti des passerelles entre la musique populaire de l’Italie du sud et le folklore des Balkans. Dans leur dernière réalisation, intitulée Ura (mot existant de part et d’autre de l’Adriatique, signifiant “pont” en albanais et “maintenant” dans le dialecte du Salento) ils revisitent les traditions de leurs origines (pizzica, chants roms, albanais ou monténégrins) de manière singulière et profondément moderne en y intégrant des ingrédients empruntés à la musique de chambre et au jazz. Ils parviennent tous deux par un jeu constant de looping à traduire remarquablement en mélodies et en rythmes tous les paysages, toutes les couleurs et toutes les émotions de leur univers onirique, profondément imprégné de leurs racines respectives. Du grand art !

 

Site officiel