le 4 janvier

Baisers froids. Besos frios, de Nicolas Rincon Gille # Les Yeux doc, 15 | Janvier 2019

La Médiathèque vous propose de découvrir chaque mois un film documentaire de la plateforme Les Yeux doc de la BPI

 

Ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir le réalisateur Colombien Nicolás Rincón Gille que nous mettons à l’honneur. Nous avons dans nos collections plusieurs de ses films et vous pourrez retrouver sur la plateforme :

 

Baisers froids. Besos frios, réalisé par Nicolas Rincon Gille en 2016, est un des films qui vient d’entrer au catalogue.

15 min

À la périphérie de Bogota, Leonardo, Omar, Jaime, Estiven, Diego et tant d’autres sont toujours là, malgré leur assassinat par l’armée colombienne, il y a six ou sept ans. Fantômes suscités par l’amour des vivants, Ils viennent visiter leurs mères et veiller sur ceux qu’ils aiment. Nicolas Rincon Gille rend un hommage vibrant à ces jeunes hommes morts et à ces mères toutes entières dédiées à leur ultime combat pour retrouver les corps jetés dans des fosses communes. Ce court métrage a été réalisé pendant le tournage de "Nuit blessée" (Nocha herida), dernier film de la trilogie "Campo hablado", qui raconte l’existence précaire d’une grand-mère et de ses petits-fils orphelins, dans la barraque du bidonville où ils ont échoués après leur fuite du village. Il devait à l’origine en constituer le prologue. On peut aujourd’hui le voir comme un prologue mais aussi comme un terrible épilogue.


A retrouver sur la plateforme VOD Les Yeux doc

Pour s’inscrire afin de visionner des films, suivez ce lien>>>Les Yeux doc, inscription

 

 


Voici les autres films disponibles dans nos collections :

 

En lo escondido. Ceux qui attendent dans l’obscurité, réalisé par Nicolas Rincon Gille. 2006. DVD (78 min).

La nuit dans la jungle colombienne rôdent les esprits malfaisants. Doña Carmen, la cinquantaine, les a maintes fois rencontrés depuis qu’à 13 ans une sorcière lui a retiré ses pouvoirs de divination pour avoir refusé de s’accoupler au diable. Ainsi, victime de sa bonté, Doña Carmen n’a plus cessé d’expier son crime. Devant la caméra de Nicolas Rincon Gille, elle raconte et mime les étapes de sa vie. Des brutalités du mari aux douleurs des accouchements, du pillage de la maison par les paramilitaires et de la ruine aux menaces d’exécution, Doña Carmen s’est toujours débattue dans cette malédiction. Derrière elle, la forêt colombienne dresse une muraille de végétation luxuriante où le ciel ne perce pas, dont les lianes et le feuillage se referment sur elle. Mais elle sait interpréter les bruits de la forêt et raconter les histoires qui conjurent, peut-être, la puissance de ce qui rôde dans le noir. On ne peut qu’admirer sa capacité de résistance aux forces écrasantes de ce monde et de l’autre. Le film a reçu le Prix des Bibliothèques au festival Cinéma du réel 2007. 

 

Dans le rayon Sciences sociales à la cote 305.898 RIN



Los Abrazos del rio. L’ Etreinte du fleuve, réalisé par Nicolas Rincon Gille. 2010. DVD 1h13min).

Au bord de la Magdalena, fleuve puissant et calme de Colombie, s’écoule la vie des Indiens, rude, harmonieuse, imprégnée des croyances ancestrales, telle celle du Mohan, génie des eaux qui troue ou remplit les filets des pêcheurs. Par des images somptueuses, le film souligne la forte présence de la nature : le fleuve en est le personnage central, métaphore de la vie et de la mort. Car dans cet univers aquatique surgit brusquement la barbarie humaine. L’un des pêcheurs raconte les exécutions sommaires qui eurent lieu près du fleuve. Au fil des témoignages, on apprend que les paramilitaires, à la solde du pouvoir colombien, tuent les Indiens en les accusant de participer à la guérilla, font disparaître les paysans, réquisionnent le bétail, volent les récoltes. Eminemment poétique par la beauté des images et du récit, le film sublime le paradoxe de rappeler, en douceur, l’extrême violence perpétrée contre la société traditionnelle colombienne.

 

Dans le rayon Sciences sociales à la cote 305.898 RIN

 



Campo hablado, réalisé par Nicolas Rincon Gille. 2007-2015. DVD (03h57min).

De la campagne colombienne aux abords de la ville, la trilogie "Campo Hablado" met en lumière la richesse de la tradition orale et sa confrontation à la violence. "En lo escondido" (2007, 78’) : dans l’obscurité d’une longue nuit, la campagne colombienne prend une autre forme. Il vaut mieux rester chez soi et tendre l’oreille : dehors la bête rôde, tout près. "Los abrazos del rio" (2010, 72’) : au fond du fleuve Magdalena, où ils pêchent, les paysans colombiens ont pour coutume d’apercevoir le Mohan, un génie de l’eau barbu au charme ravageur, qui enlève les femmes pour les engrosser ou fait des noeuds dans les filets des pêcheurs. "La noche herida" (2015, 87’) : Blanca a été chassée avec ses trois petits-fils qu’elle élève depuis le décès de leur mère.

 

Dans le rayon Sciences sociales à la cote 305.898 RIN