le 18 juin 2009

BORIS VIAN

10 mars 1920 - 23 juin 1959

Il y a tout juste cinquante ans disparaissait prématurément ce touche à tout de génie qui a marqué les années cinquante de son empreinte indélébile : ingénieur de l’Ecole Centrale, inventeur, traducteur, romancier scandaleux, poète, parolier, directeur artistique, chanteur, scénariste, critique (au magazine Jazz Hot) et musicien de jazz (trompettiste)... Se sachant de santé fragile, Boris Vian brûla sa vie par tous les bouts. Il nous reste son œuvre, riche et éclectique, que nous vous proposons de redécouvrir.

A consulter :
- www.borisvian.org
- www.borisvian.fr
- Hommage à Boris Vian sur Arte
- borisvian2009.blogspot.com/

Boris Vian et Juliette Gréco au Club Saint Germain
- Juliette Gréco parle des caves

Sélection de documents disponibles à la Médiathèque

chansons
- Boris Vian chante Boris Vian, Polygram P 1991 099 VIA
- Chansons possibles 1, Polygram P 1991 099 VIA
- Chansons possibles 2, Polygram P 1991 099 VIA
- Chansons rock, Polygram P 1991 099 VIA
- Chansons pas possibles, Polygram P 1991 099 VIA
- Chansons impossibles, Polygram P 1991 099 VIA
- Je suis snob. Je bois. Les joyeux bouchers... , Polygram P 1955, 099 VIA
- Magali Noël, Regard sur Vian, Adès P 1989 099 NOE
- Serge Reggiani chante Boris Vian, Musidisc-Ades, P 1965 099 REG

partition
- Les plus grands succès de Boris Vian, Carish, 2003 099 VIA

romans et nouvelles
- L’arrache-cœur, LGF 1992 (Le livre de poche) R VIAN
- L’automne à Pékin, Minuit, 1980 (Double) R VIAN
- L’écume des jours, LGF, 1989 (Le livre de poche) R VIAN
- Et on tuera tous les affreux, LGF, 2007 (Le livre de poche) R VIAN
- Les fourmis, UGE, 1979 (10-18) R VIAN
- L’herbe rouge. Les lurettes fourrées, LGF, 1992 (Le livre de poche) R VIAN
- J’irai cracher sur vos tombes, LGF, 2001 (Le livre de poche) R VIAN
- Le loup-garou. Suivi de douze autres nouvelles, LGF, 2000 (Le livre de poche) R VIAN
- Les morts ont tous la même peau, LGF, 1973 (Le livre de poche) R VIAN

théâtre
- Le chevalier de neige, Bourgois, 1974 2 VIAN
- Petits spectacles, Bourgois, 1980 2 VIAN
- Théâtre 1 : Le dernier des métiers. L’équarissage pour tous. Le goûter des généraux, Bourgois, 1971 2 VIAN
- Théâtre 2 : Tête de méduse. Série blême. Le chasseur français, Bourgois, 1971 2 VIAN

poésies
- Cantilènes en gelée. Barnum digest. Vingt poèmes inédits, UGE, 1979 (10-18) 1 VIAN
- Un poisson d’avril, Rue du monde, 2001 (Petits géants) 841 VIA
- Je voudrais pas crever. Lettres au Collège de pataphysique. Textes sur la littérature, LGF, 1997 (Le livre de poche) 1 VIAN
- Textes et chansons, Bourgois, 1997 1 VIAN

essais, chroniques
- La belle époque, UGE, 1997 (10-18) 4 VIAN
- Chroniques de jazz, UGE, 1971 (10-18) 781.65 VIA
- En avant la zizique, UGE, 1966 (10-18) 781.092 VIA
- Manuel de Saint-Germain-des-Prés, Chêne, 1974 4 VIAN
- Traité de civisme, Bourgois, 1979 4 VIAN

scénario
- Rue des ravissantes et dix-huit autres scénarios cinématographiques, Bourgois 1989 791.437 VIA

traductions
- Raymond Chandler, Le grand sommeil, Gallimard, 1998 (Folio) R CHAN
- August Strinberg, Mademoiselle Julie, Arche, 1957 (Scène ouverte) 2 STRI
- Alfred Elton Van Vogt, Le cycle du A, J’ai lu 1998, (Science fiction) R VANV

sur Vian et son œuvre
- Noël Arnaud, D’Dee, Ursula Vian-Kübler, Images de Boris Vian : cantate eikonographia, Horay, 1978 04 VIAN
- Noël Arnaud, Boris Vian de A à Z, Obliques, 1976 04 VIAN
- Noël Arnaud, Le dossier de l’affaire "J’irai cracher sur vos tombes", Bourgois, 1974 04 VIAN
- Emma Baus, Boris Vian : un jour il y aura autre chose que le jour, L’esprit frappeur, 2002 04 VIAN
- Christian Cailleaux, Hervé Bourhis, Piscine Molitor, Dupuis, 2009 (Aire libre) BD CAI
- Claire Julliard, Boris Vian, Gallimard, 2007 (Folio) 04 VIAN
- Gilbert Pestureau, Dictionnaire des personnages de Vian, Bourgois, 1985 04 VIAN
- Benoît Preteseille, L’écume d’Ecume des jours, Warum, 2005 BD PRE
- Françoise Renaudot, Il était une fois Boris Vian, Seghers, 1973 04 VIAN

« Je peux me flatter d’avoir amené la critique de jazz à un niveau tel que les prochaines crues de la Seine ne pourront, à tout casser, que m’arracher un sourire méprisant accompagné d’un éclair vert dans l’œil ». B. Vian (Jazz Hot)